Jeudi confession

Les enfants, ce sont de p’tites éponges.  Pis c’est magnifique de les voir apprendre.  De voir un jour qu’ils savent compter jusqu’à ce qu’on les supplie d’arrêter (sérieusement, c’est ben cute, mais endurer un voyage d’auto avec ta progéniture qui décide de compter le plus loin qu’elle peut, c’est long longtemps.).  Qu’ils savent lire.  Qu’ils ont appris à cuisiner pis à s’occuper des plus jeunes.  Pis toute pis toute.

Mais, je me confesse, c’est un peu moins l’fun quand tu te rends compte que la p’tite éponge, elle absorbe tout tout tout.  Bon, je sais, y’a le bout où ton enfant joue à la poupée pis qu’il t’imite pis que tu te dis Heille, je sonne tu vraiment comme ça, faut que je change ça. Mais ça je deal bien avec.

Le boutte plate, c’est quand tu demandes à ta préado de vider le lave-vaisselle et que soudainement elle a envie.   Et qu’elle passe 32354 minutes dans la salle de bain.  WO.  S’enfermer dans la salle de bain pour fuir mes responsabilités, c’est ma prérogrative.  Pis là, c’est un exemple parmis tant d’autres, parce que ces p’tites éponges ça te vole tous tes trucs.  Ça connait les tactiques.  Pis ça sait très bien que pendant que les enfants sont dans la douche tu manges du chocolat en cachette, faque l’éponge elle se grouille de se laver pour te pogner sur le fait pis te forcer à partager parce que tsé, tu leur as répété assez souvent que c’est important le partage.

Faque faut que je me trouve un nouveau moment pour manger des trucs en cachette pis une nouvelle cachette quand je suis tannée d’entendre les enfants se chicaner.

Lire la suite

Jeudi confession

Je me rappelle, lorsque j’ai accouché de ma plus vieille, je fréquentais un forum de mamans.  Si vous avez déjà participé à ce genre de communauté, vous savez ce que c’est, il y a de l’entraide, des conseils, mais aussi des débordements, des chicanes pis toute.

Puis, les réseaux sociaux sont arrivés, ce sont développés, et ça a progressivement remplacé les forums, du moins pour moi.

Heille, c’est tu pas magique, besoin de conseil médical, y’a toujours 2 ou 3 travailleurs de la santé dans tes amis Facebook.  T’as besoin d’un nouveau vélo pour Junior?  Y’a quelqu’un qui s’y connait qui va te conseiller et/ou t’en vendre un.   Besoin d’une recette santé pour le gâteau du premier anniversaire de bébé?  Yep, une recette testée et approuvée par un ami qui partage tes tendances pas trop sucrées pour les p’tits.  Sérieusement, Facebook et le reste m’ont plus d’une fois donné un bon coup de main.

Mais je me confesse, y’a une affaire qui m’énerve :  le monde qui sont meilleurs que tout le monde … et qui ne se gêne pas pour te le faire savoir.   Ok, si j’écris un statut Facebook pour rire-afin-d’éviter-de-pleurer parce que ma fille s’est sacré des Bunchems dans la tête pour faire rire ses amies, m’envoyer un message privé pour me dire à mots couverts que je suis une mauvaise mère parce que tsé c’est écrit dans la boite que ça va pas dans les cheveux, c’est un peu(!) chiant.   Encore plus si on ne se connait pas.

Parce que c’est ça aussi le merveilleux monde des réseaux sociaux, c’est de purs inconnus qui viennent te faire la morale.  Pis ça j’haïs ça.  Je suis pas si pire avec le sarcasme pour répondre à ces gentils-parents-parfaits, mais je sais aussi que parfois, on a pas envie de se faire remettre sous le nez ce qu’on sait trop bien, surtout quand on a pas dormi depuis 3 jours parce que la gastro fait l’tour de la maison.  Faque, je te le dis, si t’es l’genre de personne qui répond à la fille qui a mis une photo de son écran d’ordi barbouillé au Sharpie :  En tout cas, chez nous tous les crayons permanents sont sous clefs, comme ça ce genre d’accident n’arrive pas.   t’es le genre de personne qui m’énerve, désolée (pas tant).   À la place, soit le genre de personne qui donne le truc pour effacer le marqueur permanent, comme celle qui l’a fait pour moi et à qui je serai reconnaissante pour le reste de ma vie !

p.s.  on le sait que même si tu dis le contraire sur Facebook, c’est pas toujours parfait chez vous.  Oui, oui.

Lire la suite

Jeudi confession

Ahhhh, le temps des fêtes.  L’occasion de célèbrer, de se retrouver dans des partys.  De bureau. De famille. D’amis.  L’occasion de trop manger.  De se mettre sur son 36.  De sortir de chez nous.   C’est l’occasion de cuisiner pour 3243 personnes.  Pis de veiller tard.

Je sais, je vois passer sur mon Facebook tout ces gens qui ont hâte au réveillon.  Ceux qui se sont mis beau pour aller au resto ou chez matante Paulette.

Pis y’a moi.  Je me confesse, pas que je n’aime pas les réunions de famille, mais mon boutte favori du temps des fêtes c’est celui où je suis en pyjama, dans mon lit, avec mes p’tits, en train de les initier à un classique de Noël pis de ramasser les graines de popcorn qui se retrouvent sous mon oreiller.  Tsé quand y’a pas de stress, parce que le lendemain on a nul part où aller, personne qui nous attend, pas de souper à faire parce qu’on mange ce qui traine dans le frigo pis qu’on se bourre la face d’affaires plus ou moins bonnes pour la santé.

Bien sûr, je vais aller à un ou deux party, mais le reste du temps, cherchez moi pas, je suis en pyjama, comme mes p’tits, parce que ça fait moins de lavage.

Lire la suite

Jeudi confession

Chéri ayant des horaires atypiques, ça m’arrive souvent d’être seule avec ma gang.  Et ayant 4 enfants, ça m’arrive semi-souvent d’avoir besoin de relaxer.  Non, je devrais dire ça m’arrive régulièrement d’avoir besoin de relaxer, mais ça m’arrive parfois de mettre mon plan à exécution.  Mon lieu de prédilection :  le bain avec mon Kindle.

Et là, 3454 sur 3455, y’a un enfant qui se retrouve dans la salle de bain je ne sais trop pourquoi.  Je sais pas quoi faire.  Ma soeur m’a traité de Washington.  (Histoire vraie.) Je l’ai traité de Washington parce qu’elle m’a traité de Chicago (On est rendu à deux enfants dans la salle de bain.) Combien il reste de jours avant l’Halloween.  Pis tout le reste.   Et ciao la relaxation.

Je me confesse, cette année je prends une résolution :  je barre la porte.  Pis j’apporte des écouteurs.  Parce que, j’avais abandonné le barrage de portes pour cause d’enfants qui me parlaient sans arrêt au travers de la dite porte.

Ça devrait être une résolution facile à tenir.  Jusqu’à temps que mes enfants réussissent à débarrer la dite porte avec une bobépine.  Donc, si je me fies à la tendance je devrais avoir 3 bains toute seule en 2017.

Lire la suite

Jeudi confession

Si vous avez seulement des enfants en bas âge je m’excuse à l’avance de vous annoncez ça :  la p’tite enfance y’a rien là.  Oui, je sais, le manque de sommeil, les couches, la morve pis tout le reste.  Mais une fois qu’ils vieillissent, même si on peut dormir le matin, on échangerait volontier l’attitude de pré-ado pour des nuits écourtées.

Mais, y’a toujours un mais, y’a aussi des affaires ben cool avec les enfants qui vieillissent.  Un matin, je lisais le journal de la ville en déjeunant.   Pis je suis tombée sur les inscriptions pour les cours de gardiens avertis.  Et là je me confesse, j’ai eu un moment d’euphorie.   Ma grande allait pouvoir prendre son cours.  Et garder. Sa fratrie.

Parents de grande famille, vous savez ce que ça représente.  Parce que faire garder 4 enfants, quand t’habites loin de ta famille, ça ressemble un peu à la maison des fous dans Astérix.  Là, je vais pouvoir aller au cours de patin sans trainer 4 enfants.  Aller à l’épicerie toute seule.  Pas avoir à me soucier que mon chum travaille le soir de la réunion du conseil d’établissement. Et peut-être même aller souper avec mon chum sans me soucier d’avoir à trouver quelqu’un qui accepte de venir s’occuper de 4 enfants sans devenir un peu fou.

Pis là, je me dis que ça vaut bien la peine d’endurer quelques roulements de yeux au plafond pis tout le rouspetage, parce que tsé :  GARDIENNAGE.  À. VOLONTÉ.  Je répète :  je n’aurai plus besoin de trainer 4 enfants partout.  Prochaine étape, le permis de conduire pour que je n’ai plus à jouer au taxi.

Lire la suite

IDÉLLO – la suite

Est-ce que vous vous souvenez de mon billet où je vous parlais du site IDÉLLO?

Depuis, on l’a utilisé un peu plus moi et mes petits.   Et je suis conquise.  Mes enfants aussi d’ailleurs.

Chez nous, étant donné que je suis souvent seule avec la gang, l’heure des devoirs peut devenir un peu (!) chaotique.   Quand il n’y a que les mots de vocabulaire à reviser ça va.  Mais si on ajoute la lecture, les tests à étudier, les complémentaires à apprendre …  fois trois, j’aurais besoin de me séparer pour réussir à tout faire dans des délais raisonnables.

IDÉLLO m’a donné un coup de main avec ça.  Je suis enchantée par la fonction qui permet de créer des quizz.  Ça me permet de faire un petit test pour voir si ma deuxième a bien étudié ses trucs d’univers social, et elle s’installe à l’ordinateur pour le faire pendant que je fais la lecture avec la plus jeune.  Et vice versa.   C’est aussi possible de leur envoyer des activités à faire.   De mettre des choses en favori pour qu’elles puissent les consulter. Ce qui veut dire que pendant que je suis occupée avec une, l’autre peut continuer ses apprentissages et ne vient pas me voir à toutes les deux secondes pour me demander si j’ai bientôt fini parce qu’elle veut faire ses choses pour aller jouer dehors rapidement.

Si vous êtes un professeur, c’est possible d’envoyer des activités à vos élèves également puisque vous pouvez les inviter sur votre compte.

Les vacances approchent, prenez quelques minutes pour vous inscrire , vous profitez d’un abonnement privilégié de deux mois gratuitement en cliquant ICI, et vous pourrez explorer tout ça avec vos p’tits, ou sans c’est comme vous voulez, pendant ces congés.

Puis passez le mot, c’est tellement un site pratique pour les petits et les grands!

 

Lire la suite

Jeudi confession

  Avec le mois de décembre sont de retour les lutins.  Peut-être pas chez vous, et c’est correct, mais chez nous, ils sont là au grand bonheur de mes enfants.

J’aime ça voir les étincelles dans leurs yeux lorsqu’ils découvrent au matin les gaffes des lutins.  La magie dans leur voix lorsqu’ils racontent les trucs à leurs amis.

Mais je me confesse, après toutes ces années, je suis un peu (!) tannée des lutins.  Parce que, je ne sais pas trop pourquoi, je ne veux pas leur refaire faire la même chose qu’ils ont déjà fait.  Alors, les possibilités diminuent.   Et avec le retour au travail, les devoirs, le hockey-école, les enfants qui s’endorment plus tard que lorsqu’ils étaient petits, ce qui arrive pratiquement à chaque jour c’est que je suis enfin dans mon lit, avec ma couverte chauffante, à niaiser sur les zinternets.  Pis là je vois une photo de quelqu’un qui a eu une bonne idée pour son lutin pis je me rappelle que les miens sont à quelque part dans la maison.  Pis faut que je trouve la motivation pour quitter mon lit chaud.  Faut que je trouve l’inspiration pour le mauvais coup :  pas déjà fait, à l’épreuve des chats, approprié pour les enfants (parce que tsé, j’en ai des idées, euh, pas très kid-friendly) pis tout le reste.  Pis je pense à la face de mes enfants au matin, et je me lève.  Pis je sacre un peu par en dedans.   Mais surtout les étoiles dans leurs yeux.

Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour nos p’tits, hein?

Lire la suite

Jeudi confession

7Voilà, décembre est arrivé.  Avec une tempête en prime.  La musique de Noël, le père-Noël au centre d’achat, pis toutes vos belles décorations.

Moi, j’aime Noël pour les étoiles dans les yeux de mes enfants, mais pour le reste je ne trippe pas.  Avoir travaillé dans le commerce au détail trop longtemps, c’est ça que ça fait.

Mais, je me confesse, maintenant, y’a une chose que j’aime de décembre  :  laisser libre cours à ma kétainerie.   Pour une raison obscure, habiller mes enfants pareils me procure ben de la satisfaction.  Faque Noël, c’est l’occasion parfaite.  Chaque année, je planifie mon magasinage de pyjama ben d’avance.  Salut, je m’appelle Marie-Andrée et au mois d’août je suis déjà sur le site de Carter’s pour voir si les habits de Noël sont sortis.  Mon sapin est pas fait, hier soir je cherchais encore les mausus de lutins rangés je ne sais pas où, mais mes enfants matchent.  Pis, ça, c’est mon bonheur de décembre.  Ça pis ma couverte chauffante.  Me v’là devenue une matante.

Lire la suite

IDÉLLO – une platforme pour les petits et les plus grands

devoirsAvec quatre enfants, l’école occupe une place importante dans mon quotidien.  Il y a les lunchs à préparer, les devoirs à superviser, les rencontres de parents et les campagnes de financement puis tout le reste.  Ça ne me laisse pas toujours autant de temps que je voudrais pour faire tout ce que je voudrais.

C’est pour ça que je prends l’aide que je peux trouver.  Bon, s’il n’y a personne qui peut venir faire le souper à ma place pendant que je révise des notions d’école avec mes p’tits, il existe une plateforme qui me permet de faire réviser mes enfants pendant que je prépare le dit souper :  IDÉLLO.

IDÉLLO, c’est une plateforme du Groupe Média TFO conçue pour les élèves, leurs parents et les professeurs.  On y trouve du contenu éducatif sous différentes formes :  des applications numériques, des jeux, des vidéos etc.  Le tout pouvant être trié selon les critères de votre choix, comme la matière, l’âge, le type de ressources.

image

C’est vraiment génial lorsqu’on veut approfondir des notions, aller un peu plus loin dans les apprentissages parce que c’est du contenu ciblé, facile à trouver selon les critères choisis.
Et aujourd’hui, c’est le vendredi fou, alors je vous propose une offre géniale :  Profitez d’un abonnement à IDÉLLO pour deux mois gratuitement.  Vous n’avez qu’à cliquez ICI pour en profiter.    Parfait pour les vacances de Noël qui approchent (enfin) !

Une fois que vous l’aurez essayé, j’ai bien envie d’entendre vos impressions.

 

 

Lire la suite

Jeudi confession

neigeJe me suis levée un matin cette semaine et tout était blanc dehors.  Après avoir chercher frénétiquement les bottes d’hiver – je sais y’annonçaient la tempête depuis 3 jours, mais bon, on est la reine de la procrastination ou on ne l’ai pas – j’ai envoyé les enfants à l’école dans l’excitation la plus totale.

Pis là, je me ferai peut-être pas d’amis, mais je me confesse :  j’ai hâte qu’il neige pour vrai.  Pas une p’tite couche qui fond pendant la journée.  Nenon.  De la neige.  Plein de neige.  Assez pour que les enfants puissent aller glisser.  Qu’on puisse faire notre patinoire.  Qu’ils puissent se tirer un peu partout sans que je m’arrache les cheveux parce que j’ai peur qu’ils déchirent leurs suits d’hiver.

Je m’en sacre du froid. J’haïs novembre pis sa pluie.  Pis sa bouette.  Pis le refrain des enfants  » Y’a rien à faire dehors » parce qu’on est entre deux saisons. Emmenez-en de la neige.  Idéalement, une grosse bordée.  Un vendredi matin.  Assez pour que les écoles soient fermées.  Pis que je puisse regarder mes p’tits jouer dehors ben tranquille.

Lire la suite