Y’a pas de doutes!

Le début de la maternelle, c’est aussi pour les parents le début d’une nouvelle séries d’inquiétudes.  Pas que je sois angoissée, mais on veut le meilleur pour notre progéniture, et on veut qu’ils aiment l’école.   Les (rares) petits mots inscrits dans le messager de Zucchini nous laissaient croire que tout se passait à merveille.   Y’a ensuite eu le bulletin.   Des A partout (la fille de sa mère, hein!) avec la mention :  Élève modèle, atteint tous les objectifs demandés.   Puis la rencontre de parents, où l’on a appris que les objectifs atteints étaient ceux pour l’année scolaire au complet.   Ben coudonc.

Mais la confirmation de son amour inconditionnel pour l’école est venu cette semaine.  Elle a attrapé un vilain virus qui l’a clouée au lit.  Le genre de virus qui te fait faire de la fièvre et qui t’empêche de dormir parce que tu tousses et que tu vomis.  Alors à 7h30 le matin, alors que Zucchini est couchée avec son bol je fais un appel, que je crois discret, pour avertir l’école qu’elle n’y sera pas.   Je me demande comment la secrétaire va réagir lorsqu’elle va écouter mon message pour avertir que Zucchini sera absente et qu’en arrière-plan elle va entendre une plainte désespèrée, quasi sortie d’un film d’horreur :  Nooooooooooooooooooon!  JE VEUX ALLER À L’ÉCOLE.   NON!  J’ai dit.  JE VEUX ALLER À L’ÉCOLE.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *