Jeudi confession

 

Je pensais que le retour au travail, à temps plein à l’extérieur, serait plus difficile.  Bizarrement, ça se passe plutôt bien et je m’étonne moi-même par ma capacité d’organisation (faut dire que je n’avais pas des attentes très élevées envers moi-même, je me connais).

Les enfants sont heureux, je prends au moins un repas sans me faire interrompre à chaque bouchée pis toute.

Sauf que je me confesse, y’a une chose que je déteste avec le retour au travail : les cr&*# de boîtes à lunch. Sérieusement, ça fait une semaine et je suis déjà à boutte (et à court d’idées).  Je sais, y’en a qui aiment ça, mais pour moi ça s’apparente à une forme de torture pis j’ai envie de tout brûler les plats de plastique.  Sérieusement?  Avec quatre enfants, y’en a toujours un qui chiale sur ce que je mets dans la boîte à lunch.  Y’en a aussi un qui oublie de rapporter un plat (quand c’est pas le sac au complet).  Y’en a un qui remet une pêche à moitié mangée dans la boîte à lunch (ça fait un beau dégât) pis l’autre qui ferme mal sa gourde pleine de lait.  Alors, non seulement faut que je fasse les lunchs maudits, mais il faut aussi que je remplisse mon lave-vaisselle de plats pis que je lave des boîtes à lunch, et occasionnellement je dois aller en chercher une oubliée à l’école.  Je prédis que d’ici la fin de l’année, ils auront des sandwichs au jambon 4 jours/semaine.  Avec des bébés carottes quand je vais vouloir qu’ils mangent équilibré.   C’est raisonnable, non?

Lire la suite

Jeudi confession

Comme à peu près 5693605 autres personnes si je me fie à mon fil d’actualité Facebook, mes enfants ont fait leur rentrée à l’école cette semaine. Ils étaient pas mal contents.

Et là je me confesse, pour la première fois, moi aussi j’étais bien contente.  Je sais, je sais, je vais probablement regretter ces paroles dans quelques jours, lorsque je vais être dans les devoirs et les lunchs, mais pour l’instant je ne pense pas à ça.

Pas que j’avais hâte de me débarrasser de mes p’tits.  Pas que j’avais hâte de retrouver la routine.  Mais cette année, mon petit dernier est entré en maternelle.  Et je n’ai même pas versé une larme.

La semaine prochaine je recommence à travailler, à temps plein. Oui, je sais, je risque de trouver ça difficile après toutes ces années à la maison. Mais aussi, je vais pouvoir avoir des conversations à propos d’autre chose que les Pokémon et les hypothétiques prochains cadeaux de Noël.  Je vais pouvoir manger un repas chaud. Et je vais pouvoir aller aux toilettes toute seule (du moins j’espère!).

C’est la fin d’une époque et j’ai hâte de voir la suite.  Rappelez-moi à quel point j’étais optimiste dans quelques mois, lorsque je vais me plaindre du cadran, des lunchs pis de tout le reste.

Lire la suite

Jeudi confession

On dit qu’un malheur n’arrive jamais seul.  Cette semaine mon robinet de cuisine a rendu l’âme parce qu’il était probablement trop usé de toute la vaisselle qu’on fait depuis 3 semaines parce que mon lave-vaisselle est (encore) mort.  Ah, et j’ai eu un mega trou devant ma maison pour réparer un tuyau, ce qui veut dire que maintenant j’ai pu de gazon sur la moitié de mon devant de terrain.  Et pour couronner le tout j’ai aperçu la pancarte qui annonce le retour à l’école dans 6 jours (et je ne suis pas prête).

Les deux premières semaines sans lave-vaisselle se sont très bien passées. Oui, même à 6 personnes.

Parce que mon chum était en vacances et qu’il a fait toute, toute, toute la vaisselle.  (Je sais, il est hot.)

Je me confesse, j’ai pas la moitié de la volonté de mon chum.  Et après à peu près 3 secondes et quart de vaisselle j’ai renié tous mes beaux principes écologiques et je me suis dirigée au magasin le plus proche pour acheter de la vaisselle jetable. Je sais, c’est pas bon pour la planete et pour l’avenir de mes p’tits. Mais faire la vaisselle 23h par jour parce que mes enfants semblent être les plus grands consommateurs de verres du monde, c’est pas très bon pour moi, ni pour ma patience avec eux.  Je suis poche, mais c’est ça.  Là, j’attends de pied ferme le réparateur de lave-vaisselle demain, pour l’avenir de la planète pis pour ma santé mentale.

Lire la suite

Jeudi confession

Ahhhh les vacances.  Avec les enfants.  Je sais, vous avez entendu souvent qu’on aurait besoin de vacances après les vacances pour se remettre des vacances.  Parce que voyager avec une petite gang c’est pas toujours facile.  Et disons les vraies affaires, c’est pas toujours agréable.  Parfois ça nous fait questionner nos choix de vie.

Maintenant que les enfants vieillissent, je trouve ça beaucoup plus facile.  Moins de trucs à planifier, ils peuvent faire leurs valises eux-même (ils oublient quelque chose, c’est leur problème hé! hé!), ils mange comme nous, pas 21423 affaires de bébés à trainer pis tout le reste.

 

Mais je me confesse, mes voyages récents avec les p’tits ont donné naissance à un nouveau fantasme.  Pis calmez vous, ce n’est rien d’affriolant.  Nope.  Je rêve d’avoir une vitre comme dans les limousine, vous savez celle qui sépare le conducteur du passager.  D’ailleurs ça devrait venir en option sur toutes les minivan.  Parce que si je reconnais le danger du cellulaire au volant, en deuxième place des affaires les plus dangereuses sur la route c’est sans doute une gang d’enfants dans une voiture qui réclame ton attention …  pour les affaires les plus ridicules au monde.  MAAAAAAAAAAMAN, ma soeur a pris un crayon vert pis moi je voulais le vert pis là j’ai le bleu pis je pourrai pas faire mon arbre tout de suite pis je le veux, pis c’est à mon tour, pis, pis, pis …    Sans compter les cris stridents, les chicanes, les demandes alimentaires et tout le reste.  AH, et les questions.  Les fameuses questions sur ta conduite.  Maman pourquoi t’avance pas?  Pour la  643654 fois, LA. LUMIÈRE. EST. ROUGE. –  Maman, pourquoi ça fait 543 fois que tu essaies d’entrer entre les deux voitures pis que tu réussis pas.  J’HAIS ME PARKER EN PARALLELE.  PIS VOS COMMENTAIRES AIDENT PAS.

Faque, je serais prête à payer un p’tit extra pour avoir une cabine de conduite dans laquelle je peux m’isoler pour ne pas entendre les chicanes qui se déroulent à l’arrière.  Parce que si les vacances sont plus relax, les déplacements restent un peu stressants. Pis je suis prête à parier que je ne suis pas la seule.

Lire la suite

Jeudi confession

Vous me pardonnerez ce tardif et trop court jeudi confession.  Voyez vous, mon chum est en vacances.

Et je me confesse, les vacances de mon chum c’est en fait des vacances pour moi.

Plus besoin de trainer 4 enfants pour le cour de la plus vieille.  Pas besoin de faire tous les repas.  Pis de tout planifier.  Je lui laisse avec plaisir la surveillance des p’tits qui se baignent.  Et je peux flâner au lit le matin pendant qu’il prépare des déjeuners de luxe aux ogres qui nous servent d’enfants.  Ah, et on se permet aussi de voyager avec la progéniture.

Faque c’est une édition de jeudi confession écourtée pour cause de Chéri qui attend patiemment de me masser les pieds.  (Je blague.  Ça ne lui tente pas.  Mais j’ai conduit pendant 5 heures pendant qu’il faisait la sieste dans la voiture.  Faque je le mérite).

Lire la suite

Jeudi confession

Ahhhh les vacances d’été.  Le temps de faire tout ce dont on a envie, lorsqu’on en a envie. Lorsque t’es à la maison avec les petits tu te dis que ça va être un été tellement relax.  Mais, je ne sais pas si c’est parce que mes enfants vieillissent ou c’est parce que je ne me souviens pas que c’était comme ça l’an dernier, mais je passe beaucoup trop de temps dans la cuisine.

Je me confesse, je trouve que la bouffe occupe beaucoup trop de place dans la vie de mes enfants, et par ricochet dans la mienne.

8h :  Mon fils vient me réveiller en me disant qu’il a faim.  Je lui dis qu’il peut aller déjeuner.

8h30 : Il y en a deux autres qui viennent me voir pour me demander si elles peuvent prendre du miel/de la confiture/name it sur leurs toasts.

9h00 :  Je vais déjeuner en pensant pouvoir manger tranquille.  Y’a un ou deux enfants qui viennent piger dans mon assiette.

9h30  :  Je ramasse tout, vide le lave-vaisselle, rempli le lave-vaisselle.

9h45 :  La dernière se lève (oui) et vient resalir la cuisine.

10h : je ramasse la cuisine encore.

10h15 :  Le p’tit dernier vient me voir pour me réclamer une collation.

10h25 :  Une des filles a faim.

10h40 : Je vais à l’épicerie parce que les enfants ont réussi à manger la totalité des fruits disponibles.

11h15 : J’ai 3 enfants qui me demandent quand est-ce qu’on mange parce qu’ils ont faim.

11h30 : Je prépare le diner.

12h : Mystérieusement, tous les enfants affamés n’ont plus autant faim à la vue de leur assiette.

12h30 :  Je mange enfin toute seule.

12h31 : Est-ce que je peux avoir une collation?

12h40 :  Je fais la vaisselle.

12h45 : Est-ce que je peux avoir une collation?

13h : Est-ce que je peux avoir une collation?

13h05 : Est-ce que je peux avoir une collation?

13h15 : Est-ce que je peux avoir une collation?

13h17 : Est-ce que je peux avoir une collation?

13h18 :  Je mets tout le monde dehors en leur disant de manger les trucs dans le jardin.

13h25 : Y’a un enfant qui vient chialer que sa soeur a mangé plus de framboises que lui.

13h26 :  Je remets tous les enfants dehors.

13h40 : Est-ce que je peux avoir une collation?

13h45 :  À quelle heure on soupe?

13h46 : Est-ce que je peux avoir une collation?

13h51 :  Qu’est-ce qu’on mange pour souper?

13h55 :  J’ai faim.

Entre 14h et 16h30 : Est-ce que je peux avoir une collation? A toutes les à peu près 8 minutes.  C’est ça avoir 4 enfants.

16h39 :  Mon amie a faim est-ce qu’on peut lui donner une collation?

16h42 :  Est-ce qu’on soupe bientôt?

16h58 :  Est-ce que le souper est bientôt prêt?

17h30 :  Je prépare le souper, interrompue à peu près 436 fois par un enfant affamé.

18h:  Venez souper!

18h05 :  Les enfants jouent encore dehors en m’ignorant.

18h10 :  Bof, j’ai pas super faim.

18h11 :  Je prends des grandes respirations.

18h30 :  Je ramasse la vaisselle du souper.

18h31  :  Est-ce que je peux avoir une collation?

(…)

Faque si vous me chercher, je suis probablement dans la cuisine, ou à l’épicerie.

Lire la suite

Jeudi confession

Un de mes passe-temps favori depuis que j’ai des enfants, c’est la photo.  Lorsque ma première est venue au monde je me suis acheté un bon appareil et ça a été le début d’une grande histoire d’amour.

Quasi 12 ans plus tard, j’aime toujours ça autant …  ou presque.  Je prends maintenant plus de photo avec mon cellulaire, parce que c’est plus pratique oui, mais surtout parce que mon appareil serait dû pour un refresh.

L’affaire c’est qu’un appareil photo comme le mien, ça coûte cher.  Ben cher.  Pis je me confesse, j’ai ben de la misère à dépenser pour moi.

Des cours d’équitation pour 3 enfants ($$$$$$) , pas de trouble.  Des cours de musique pour les p’tits ($$$$$$) pas de problème non plus.  Oh, ma fille veut une liseuse pour sa fête?  Ben pourquoi pas, c’est pour encourager une bonne habitude.  Pis, je pourrais continuer longtemps comme ça.

Dépenser (trop) d’argent sur quelque chose qui ne servira qu’à moi?  Nope.  J’ai magasiné en ligne pas mal.  J’ai même mis le boitier qui me faisait de l’oeil quelque fois dans le panier d’achat.  Mais je ne suis pas encore arrivée à completer la transaction, en me disant toujours qu’avec ces sous là je pourrais acheter la guitare qui fait de l’oeil à ma grande ou nous offrir un petit voyage cet été.   Faque je continue de rêver en attendant de me convaincre que ce serait de l’argent bien investi.

Lire la suite

Jeudi confession

Nos vacances d’été se passent bien.  On se lève tard.  On a une cour remplie  de jeux pas mal cool.  On a une piscine.  On fait des pique-nique.  On va essayer les jeux d’eau des villages voisins. On a été se promener au Festival d’été.  On a cueilli des fraises.  Pis plein d’autres choses.

Bref on passe des vacances relaxes à mon goût mais …

Il y a toujours un mais.  Chéri travaille beaucoup.  Genre tout le temps. Ce qui veut dire que je passe beaucoup,beaucoup de temps seule avec les p’tits.  Pis je me confesse : je manque de conversations d’adultes.

Sont fins mes enfants pis toute, mais à un moment donné ça fera les discussions sur lequel Pokemon est le plus fort et sur la meilleure couleur d’assiette pour manger son dîner.

C’est rendu que je ne roule même plus des yeux lorsqu’une madame viens me demander si « sont toute à moi ces enfants là » alors que je suis au Costco avec ma progéniture pis je ne fais même plus semblant de ne pas voir les autres parents au parc.  Dans pas long je devrais être celle qui part la conversation …   hahahaha ok n’exagérons rien.

Sur ce, je vais retourner à l’épicerie pour la 8ème fois de la semaine question de voir un peu d’autre monde que mes enfants !

 

Lire la suite

Jeudi confession

Cet été, on a pas vraiment de plans.  Pas de grand de voyage de prévu, pas de sorties extraordinaires. On peut quand même faire pleins de trucs pour faire plaisir à ma progéniture.  Sur leur liste, il y a des tas d’affaires :  aller aux jeux d’eau, aller sur le bord du fleuve, faire une randonnée de vélo et d’autres choses du genre.  Souvent le matin, lorsqu’ils sont tous levés, vers 9h30 -10h (ok, ça n’a aucun lien avec ce que je voulais dire, mais fallait que je l’écrive, mes enfants dorment le matin.  Mais pas moi… C’est pas grave je peux maintenant paresser longtemps.)  bon je disais donc :  ils viennent me voir et me demande s’ils peuvent faire quelque chose dans leur liste.  Pis quand je dis oui, je suis la mère la plus cool du monde.

Ne leur dites pas mais je me confesse, si je dis oui, c’est par pur égoïsme.  Cette semaine ils voulaient faire un pique-nique.  J’ai dit oui.  Pas pour leur faire plaisir mais parce que ça m’évitait les graines dans la maison.  Ils voulaient aller jouer dans les jeux d’eau où il n’y a jamais personne?  Bien sûr … parce que je vais pouvoir lire en paix, sans me faire demander des collations aux deux secondes.  Inviter des amis pour jouer et faire un feu un soir de semaine?  Avec grand plaisir parce que les soeurs ont chacun leur amie pis personne ne se chicane dans ce temps là.  Faque je suis une mère cool … quand ça m’arrrange.

Lire la suite

Jeudi confession

Lors d’une conversation entre parents la semaine dernière (coucou Marie!) le sujet des « souvenirs » que l’on garde pour chaque enfant est venu sur la table.  Il y en a qui ont des livres de bébé remplis jusqu’à 5 ans pis y’a du monde comme moi qui ont rempli la date de naissance, le poids pis c’est à peu près ça.  Il y a des gens qui gardent les bricolages et les livres d’école.  Et il y a moi.

Je ne garde pas les affaires d’école de mes enfants.  Nope.  Pire que ça je m’en débarasse en cachette parce que mes p’tits sont des ramasseux.  Les enfants vieillissent alors je ne peux plus les mettre simplement au recyclage parce qu’ils fouillent dans le bac pour faire des bricolages (qui vont retourner là d’où ils viennent, tsé).

Je me confesse :  je me sers des cahiers de dictées des enfants pour allumer des feux.  Yep.  Les 325653 dessins rapportés de l’école la dernière semaine : excellents pour partir un brasier.  Ma progéniture grille des guimauves sur des cendres de tests de grammaire.  Désolée.  Mais pas vraiment.  Parce qu’à 4 enfants j’ai pas de place pour les 264796 bricolages qui reviennent chez nous au mois de juin.  Je leur ai quand même gardé 3 ou 4 cahiers pour qu’ils puissent jouer à l’école … et qu’ils ne se rendent pas compte que j’ai disposé des autres.

Lire la suite