Replonger!

St-Martin 278  ::  365 by marie. a. (away)
St-Martin 278 :: 365, a photo by marie. a. (away) on Flickr.

Comment se remettre dans le tourbillon de la vie familliale après une croisière trop relaxante? Facile! Suivez mon guide en quelques étapes.

1. Revenir une journée de mauvais temps. Orages à Miami qui retardent le départ. Course à Montréal pour attraper l’avion de Québec. Qui sera lui aussi retardé à cause de la grêle. Débarqué dans la tempête de neige. (Et être contents d’avoir procrastiné la pose des pneus d’été).

2. Être acceuillis par un bébé fâché contre sa maman et qui la boude. (La réconcilliation se fera le lendemain, avec un coussin d’allaitement tendu comme drapeau blanc.)

3. Se rendre compte que Zucchini a attrapé un (autre!) rhume.

4. Faire du lavage. Encore du lavage. Et un peu plus de lavage.

5. Faire plaisir aux enfants et les ammener voir la ferme de Pâques en ville. Sur le chemin du retour Bébé décide que c’est à son tour d’être malade. Voulant se différencier de sa soeur, elle laisse faire la vulgaire grippe et opte plutôt pour le vomi en jet partout dans la voiture.

6. Bébé décide que sa manque d’action dans la maison. Vomi au minimum 20 fois. Sur tous les planchers de la maison. Sur tous les parents de la maison.

7. Bébé ne garde rien. Ni même le pédyalite ou le lait de Maman. Décide que se déshydrater serait un défi supplémentaire pour les parents.

8. Pendant ce temps, Punky jalouse de ne pas avoir de Popsicle de Pedyalite nous dit qu’elle aussi est malade et décide de « vomir » elle aussi. C’est à dire qu’elle émet des sons louches en crachant par terre.

9. Bébé ne versant plus de larmes, ne faisant plus de pipis et dormant plus que depuis sa naissance nous oblige à aller faire un tour à l’urgence.

10. Grâce à ses cris, Bébé nous permet de voir le médecin en un temps record. Qui confirme la déshydratation. Et qui nous apprend qu’on devra lui mettre un soluté.

11. 3 veines plus tard, à l’aide de tout le personnel disponible, et ayant probablement effrayé toute la salle d’attente avec ses cris, on réussi à mettre le soluté. Qui tiendra 2h.

12. Personne n’ayant le courage de repiquer l’enfant qui crie le plus fort du monde, on nous renvoit à la maison avec du gravol, pédialyte et l’ordre de revenir quand quelqu’un d’autre sera de garde euh si elle recommence à se déshydrater.

Welcome back!

5 commentaires

  1. C’est vraiment pas drôle là, mais Punky qui émet des sons louches en crachant par terre, j’ai été obligés de la rire. M’excuse.
    Bon retour quand même!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *