Repas rapide et échalottes à volonté

dhalAvec l’augmentation de la facture d’épicerie ces derniers temps, j’essaie de trouver des alternatives à notre consommation de viande.

Cette semaine, alors que j’avais une journée plutôt difficile, tsé une journée où tu te rends compte 4 minutes avant que la cloche de l’école sonne que ta voiture ne démarre pas, la même journée où tu dois faire fondre de la neige pour utiliser la toilette parce que la ville a coupé l’eau sans prévenir, ce genre de journée, j’ai décidé que c’était une bonne journée pour essayer une recette pas compliquée et rapide.

Un dhal, prêt en moins de 15 minutes c’est parfait pour une journée comme ça.  Comme mes enfants adorent le poulet au cari, je me suis dit que les lentilles au cari, ça devrait leur plaire.

Bon, soyons honnêtes, le verdict était divisé.  Si moi et deux des enfants avons bien aimé, l’autre moitié de la famille elle, était pas très enchantée.  C’est correct, on ne peut pas plaire à tout le monde.

La recette est simple, la voici :

Ingrédients :

2 1/2 tasses de lentilles rouges

Environ 6 tasses d’eau

2 cuillères à soupe de pâte de Cari Douce Patak’s

1/2 tasse de lait de coco

1/3 de tasse d’eau

1/2 de cuillère à thé de sel

1/4 de cuillère à thé de poivre

1/4 de cuillère à thé de poivre de cayenne

2 cuillères à thé de poudre de cari

1/2 cuillère à thé de curcuma

1 cuillère à thé de chili

2 cuillères à soupe de sucre

Jus de lime

Oignons verts pour la garniture

Marche à suivre :

Faites bouillir l’eau.  Ajoutez les lentilles et faites cuire à découvert pendant 10 minutes.  Brassez régulièrement pour éviter que les lentilles collent au fond.  Retirez du feu.

Ajoutez les autres ingrédients et brassez jusqu’à ce qu’ils soient complètement incorporés.

Servir sur du riz, ajoutez les oignons verts et un peu de sel.

oignons verts

Voyez c’est facile!  Aussi facile que de faire pousser des oignons verts.  Mon chum est toujours un peu septique lorsque j’arrive avec des trucs comme ça (ma tentative avec les ananas était peu concluante), mais il n’a eu d’autre choix que de s’avouer convaincu cette fois ci.

Alors pour éviter de payer une fortune en échalottes à l’épicerie  :  gardez les bouts, mettez les dans l’eau, regardez les repousser.  Changez l’eau de temps à autre.  Tadam.

Pour d’autres idées vous pouvez aimer la page Facebook de Patak’s et les suivre sur Twitter  .

 Décharge : Je  fais  partie  du  programme  des  ambassadeurs  de  Cuisine  du  monde  en  partenariat  avec  Patak’s Canada  et Blue  Dragon  Canada et  j’en  retire  des  avantage.  Les  opinions exprimées sur  ce  blog sont  mes  propres.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *