Reconnaitre le parent hors de son élément

ma

Comment reconnaître un parent?   S’il est accompagné de ses minis humains, c’est facile.  (Quoique, ça m’arrive encore régulièrement de me faire prendre pour la gardienne.   Faudrait peut-être que j’expose mes vergetures.  Ouin, bof.)

Par contre, il existe des signes qui ne trompent pas pour les repèrer lorsqu’ils sont seuls.

–  C’est la fille à l’épicerie qui, dans la file d’attente de la caisse, brasse son panier d’avant à l’arrière pour calmer … son bébé qui est à la maison avec son père.

–  C’est le monsieur en complet cravate, au travail, avec deux ou trois brillants dans la figure (gracieuseté d’un bricolage fait il y a 10 jours.   Mais les brillants c’est tenace.  Très, très tenace.)

–  C’est la madame à qui vous emprutez un crayon et qui vous sort un stylo mauve, vert ou scintillant.

–  C’est le gars qui se coupe le doigt et se retrouve avec un pansement de Batman ou de la Petite Pouliche.

–  C’est celle qui ouvre sa sacoche et qui peut en sortir à peu près n’importe quoi pour vous dépanner.  (couche, mouchoir, pansements, suce, crayons scintillants, barre tendre, wipe … et ce dans une seule pochette.)

–  C’est celui qui dans son panier d’épicerie a à peu près 34 boites de céréales, parce qu’étonnament, même si les enfants se battent pour avoir le même bonhomme pour jouer, quand il s’agit de goûts alimentaires, rien ne fait l’unanimité.

–  C’est la gentille madame qui vous fait un sourire quand votre bébé hurle sa vie.  (elle est juste contente que ça ne soit pas le sien!)

–  C’est le gentil monsieur qui a l’air intéressé lorsque vous parlez de votre accouchement.

Parce que vous pouvez sortir le parent de la maison, mais y’aura toujours un p’tit indice pour le dévoiler.  Genre le coulis de morve sur son chandail.

4 commentaires

  1. Ou la fille qui se balance de droite à gauche sur ces pieds pour endormir bébé quand bébé est dans les bras d’une matante… (Ma belle-mère m’a avoué avoir tout récemment perdu ce réflexe (tout juste 25 ans plus tard)).
    Ou celle qui fait écouter des CD de tounes d’enfants à ces collègues à qui il fait un lift 😉
    Ou celle qui se ramasse à donner de l’argent canadian tire à la caissière de l’épicerie parce que bébé a joué dans le porte-feuille de maman et a tout déplacé

  2. Plus facile, mais tellement absurde : C’est la maman qui se promène avec une poussette vide lorsqu’elle va à l’épicerie juste avant d’aller chercher la petite à la garderie… Le regard des gens posés sur moi semble se demander : Est-ce que c’est une maman ou si c’est une folle qui a un enfant imaginaire??? Héhéhé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *