Quand nos rêves deviennent réalité

Ca fait deux été consécutifs que je rage contre les chats errants qui prennent ma cour pour une litière!  J’ai tout essayé ou presque.  Rien à faire, ils revenaient toujours.   Je ne sais plus combien de fois j’ai souhaité ne plus les revoirs.

Eh bien voilà!  Fini les chats.   Y’en a plus 1 seul qui vient se promener sur mon gazon.  Zéro. Niet. Nada.

Et à qui dois-je dire merci d’avoir exaucé mon souhait le plus cher?  À qui?

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

À la moufette qui a élu domicile sous mon cabanon.  Be careful what you wish for qu’ils disent.  Ca m’apprendra.  Asteur me reste à trouver la facon de me débarasser de ce nouvel ami.  Parce que pour ajouter à mon bonheur, les moufettes sont maintenant une espèce protegée…   Alors fini les cages pour les attraper.

6 commentaires

  1. De la boule à mite, tu remplis son trou sous le cabanon avec ça (quand elle n’y est pas bien entendu :p) elle ne devrait plus revenir après ça 🙂

  2. Ahhhhhhh! Nonnnnnnn! Nous on avait une marmotte mais elle a fini par changer d’endroits après qu’on ai bouché ses deux entrées pour se rendre en-dessous du cabanon avec des grosses briques…

  3. Ah shnout non !!!

    On contrôle les chats ici mais une moufette !! Quesse tu peux ben faire avec ça une moufette !! Hé misère !!

  4. Et bazouel c’est Sassy le tapon de chiffre qui a écrit en haut faut que je règle ça mouhahahahahaha!!! Mon nouveau blog vient toute mêler la patente mouhahahahahha!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *