P’tite tête!

Toutes les nouvelles mamans vous le diront, avec l’arrivée de bébé exit la mémoire.    Ca ammène son lot d’inconvénients.   Comme ne plus toujours avoir raison avec Chéri.   Mais chutttt  , ne lui dites pas, parce que si je n’ai plus de mémoire j’ai tout de même encore de l’orgueil, et je m’arrange pour lui faire croire que j’ai toujours raison.  Je suis non seulement une mère Indigne, mais aussi une conjointe Indigne.  Gnak, gnak, gnak.

Maintenant, imaginez vous la scène suivante.  Maman part le matin, mets les deux princesses dans la voiture, après avoir négocié fort avec Zucchini pour ne pas traîner tous ses toutous favoris.  On arrive à la garderie, débarque les princesses et le sac.   Fait des adieux déchirants à Zucchini.  Remets Punky dans la voiture, direction le centre d’achat pour aller trouver des p’tites culottes pour Zucchini.  Fait le tour des boutiques d’enfants.  On ne trouve rien.  Jette un coup d’oeil à Punky qui dort paisiblement dans sa poussette.  Maman se dit qu’elle va en profiter pour aller manger une bouchée.   Visiblement, la maman n’a pas retenu la leçon.  Au moment même où vous voudrez prendre une bouchée de votre délicieux repas, bébé ouvrira les yeux.  Garanti.

Punky se réveille donc.  Et réclame son repas elle aussi.   Je l’installe pour l’allaiter.  Ô scandale!  Parce que si l’allaitement est « à la mode » , allaiter n’importe où, ca l’est moins.  J’ai droit à des regards qui en disent long.  Mais, j’suis cool moi.  Alors je leurs fait des grands sourires.  Ca marche à tout coup.

Sauf que ma p’tite mémoire m’a joué un tour.  Ca a pris environ 2 secondes, et j’étais détrempée.   Maman avait oublié de se prémunir de pads d’allaitement.   Bravo hein!  Tout compte fait j’aurais peut-être dû aller me cacher dans la salle d’allaitement :p

2 commentaires

  1. Ahahah! On oublie vite! Je me suis moi aussi récemment promenée au centre d’achats avec deux beaux spots mouillés sur mon chandail. Tout un look.

    On est peut-être pas très classe, mais au moins, on est pas toutes seules.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *