Cheveux

Pour faire plaisir à tous mes fans en délire (mouhahaha!)  mais surtout parce que Dodo m’a menacé de ne pas venir au Ikéa, :P, voici mes nouveaux cheveux.  Vous pourrez constater que la photo n’est pas très réussie.  Mais c’était la meilleure de toutes celles que mon Homme à réussi à prendre.  Mon homme déteste la caméra, elle le lui rend bien.  Un jour peut-être je me ferai photographier par mon-amie-la-photographe-qui-répond-à-toutes-mes-questions-stupides mais en attendant vous allez devoir vous contenter de ceci.  Mais je vous jure, ca fait ressortir mes yeux 😉 

Lire la suite

Small talk

Ce matin j’ai enfin comblé mon envie de changement, je me suis payée une petite visite chez la coiffeuse.  Dorénavant, plus personne ne pourra mettre mes niaiseries sur le compte de la couleur de ma chevelure.  Et j’ai peut-être maintenant des chances que quelqu’un me dise que ma fille me ressemble un peu.

Quand la coiffeuse m’a demandé quelle couleur je voulais et que je lui ai dit que je voulais un changement drastique, elle m’a demandé si ça ne me faisait pas peur.  Nope.  Y’a rien à mon épreuve.  Ou presque.  Quand je vais chez la coiffeuse, vous savez qu’est ce qui m’effraie le plus?  Non, je n’ai pas peur qu’elle me rate la tête.  Ce qui me donne de l’urticaire, c’est que je vais devoir faire la conversation.   Parce que je suis absolument, résolument nulle là-dedans.  Chaque fois c’est la même chose, et pas seulement avec la coiffeuse, j’ai rien à dire aux gens que je ne connais pas.  J’apprécie le silence.  Le mien.  Mais le leur me mets mal à l’aise, parce qu’il est rempli de non-dits.  Euh voyons.  Pourquoi elle me parle pas elle?  Elle est donc ben bête.  Est-ce que c’est moi qui est plate.  etc. etc.  Là je me force donc pour faire la conversation.  Pis je suis poche.  J’ai toujours été comme ça.  À l’école, au travail, avec les voisins, avec la belle-famille, les inconnus dans les autobus.  Ca m’a valu de drôle de réputations, de méprisante à air bête, en passant par suffisante (ça c’est gracieuseté de mon prof de français du secondaire.  Mais elle je la méprisais vraiment.)  Pourtant, je vous assure, je suis tout à fait charmante 😛   Je ne suis juste pas douée pour le small talk.  Alors si vous me rencontrez un jour, je vous aurai prévenus 😉

Lire la suite

Le ridicule ne tue pas – part II

Parraîtrait que le rire est bon pour la santé.  Je sais pas si rire de soi ça compte en double?  Dans ce cas je devrais être exempte de toute maladie pour les années à venir.    Je vous ai déjà raconté mes aventures musicales avec mon voisin, mais je n’en suis pas à une niaiserie près.  Je me suis déjà confessée à Sophie mais pour les autres vous pourrez rire de moi.  Pour Soph, bien tu peux rire une autre fois 😛

J’ai gardé des enfants dans ma jeunesse, mais bon je m’en tenais à ce que les parents me disait, sans porter plus attention qu’il ne le fallait.  Quand Zucchini est arrivée je me suis renseignée sur bien des sujets, dont l’introduction des solides.  J’entendais parler de toutes sortes de choses, mais chaque fois que quelqu’un mentionnait qu’il introduisait le jaune d’oeuf, j’avais des haut le coeur.  Non, je n’ai pas une aversion particulière pour les oeufs.  C’est seulement que je n’avais jamais réfléchi à la façon d’apprêter l’oeuf en question…  Vous me voyez venir?  Il m’était venu dans la tête l’image d’un oeuf cru, dont on donnait seulement le jaune.  Un peu -beaucoup- indigeste.

O.K., riez de moi maintenant 😛

Lire la suite

Baby Blues

Avant la naissance de mon Zucchini je m’étais naivement acheté quelques livres en me disant que j’aurais le temps de lire durant les sièste de bébé. Oui, oui. C’est bien la preuve que je ne connaissais rien aux enfants. Depuis que Zucchini est là je dois avoir lu 3 ou 4 livres, disons 8 tout au plus. Un par mois. Quand avant j’en lisais un par jour. Vu mon incapacité à suivre le fil de mes romans , j’ai changé de style de lecture. Je suis passée aux bandes-dessinées. Disons que l’histoire est plus facile à suivre… J’ai découvert une série que j’adore: Baby Blues . Je vous laisse quelques extraits, ça vaut la peine. C’est en anglais par contre, aucune idée si ça a été traduit.

Je voulais les mettre directement ici, mais l’image devient trop petite, alors suivez le lien!

Baby Blues #1

Baby Blues #2

Baby Blues #3

Baby Blues #4 

Lire la suite

La rentrée

Pour moi, septembre rime avec rentrée scolaire, même si ça fait quelques années que je ne participe plus. Ce matin, j’étais un peu nostalgique, un peu déçue. Parce que je m’étais dit que je profiterais de mon congé de maternité pour m’inscrire à la maîtrise et que je ne l’ai pas fait.

Remise en contexte, alors que je suis au cégep, j’annonce à ma mère que je m’inscris en philo. Le drame. Faut savoir que je suis la première de la famille (et toujours la seule avec ma soeur) à m’inscrire à l’université. Ma mère ne conçoit pas que je m’endette pour « du pelletage de nuages ». En fait, je la soupçonne de ne pas dire à son entourage la vérité pour éviter la honte. Mon p’tit frère lui, trouve ça cool. Probablement parce que ça fait paniquer ma mère. Mes amis, bah, rien ne les surprends venant de moi, ils ont vu pires. Mais je vois bien qu’ils ne comprennent pas. Sauf mon meilleur ami, qui lui, pour concurencer mon projet d’études « inutiles » s’inscrit en Études Russes. Y’a autant d’avenir là-dedans qu’en philo 😛

Puis l’université a commencé, et là le vrai fun a commencé. Oui, mesdames et messieurs. Vous voulez faire une compilation de commentaires ridicules, vous n’avez qu’à annoncer aux gens que vous étudiez en philo.

Une amie de ma soeur:  Elle doit être bizzare ta soeur…  Le bizarre dit sur un ton pratiquement terrorisé.

Un gars dans un bar: Tu étudies quoi?  -Philo.  -Ah, tu dois être lesbienne d’abord.  Cherchez pas à comprendre, je cherche toujours. Je lui ai répondu:  Ouais, pis je me rase pas et je fume la pipe.

Une collègue de travail:  J’espère que tu n’es pas en train de me psychanalyser.  Philo, pas psycho.  J’ai dû le répeter mille fois.  Je me suis tannée, maintenant je laisse les gens penser ce qu’ils veulent.

La plupart des gens:  Qu’est ce que tu vas faire avec ça. Moi: Rien.  D’habitude ils sont trop consternés pour répondre 😛

Et j’en passe.  Mais bon, ça a du bon, ça a fait fuir le gars fatiguant du Pub.

Bref, le temps passe.  Je fais mon bac.  Tout va bien dans le meilleur des mondes (enfin presque, mais je conserve des anectodes savoureuses de mes profs pour un autre billet!).  Prise d’angoisse à l’idée que mon Bacc ne serve à rien de concret, je m’inscris au certificat en enseignement collégial.  Les cours sont d’un ennui mortel, mais bon j’arrive à avoir de bonnes notes sans même aller en cours .  Arrive les stages.  Horreur.  Je D É T E S T E.

De un, les cours de philo sont obligatoires au Cégep, alors le niveau d’intérêt varie de passable à nul.  De deux, les cours ont une réputation.  Heille man, ça l’air que dans le cours on s’assoit tous en rond autour d’un miroir avec des chandelles.  Ou Ca a l’air que le prof de philo a tiré sa brosse de tableau à un élève.  O.K. la dernière affirmation est vérifique.  J’aurais aimé que le prof ce soit moi 😛

J’ai craqué, juré que je ne serais jamais prof et troqué mon stage pour un cours de Russe.  Ouais, tout aussi inutile que mon Bacc, mais tellement plus intéressant que le p’tit morveux qui demande au premier cours:  Pis Dieu y’existes tu?  Avis, on parle d’autre chose que Dieu en philo, je vous assure.

Je m’étais dit que je m’inscrirais à la maîtrise.  Je ne l’ai pas fait.  Et là, je ne sais pas trop, on dirait que ça ne m’intéresse plus.  La Critique de la Raison Pure ne m’appelle pas du tout. (En fait, je dois me confesser, la mention de la plupart des philosophes allemands surtout Kant et Hegel me donne la nausée.  Et ce même quand j’étais au Bacc.  Mais fallait surtout pas l’avouer, sans quoi on risquait de passer pour une demeurée.  Quoi?  T’aimes pas les cours de Madame Ricard?!?  Mais t’as pas honte?)  Bref, je ne sais plus trop.  On dirait que la maternité a fait changé les intérêts.  J’ai envie de faire autre chose.  Quoi?  Bonne question.  Je crois que je suis mûre pour une petite psychanalyse. 🙂

Lire la suite

Notes à moi-même

1.  Quand je veux faire cuire les fruits, il est plus efficace de branchez l’étuveuse.

2.  Quand je veux faire des purées avec les fruits finalement cuits, il est plus efficace de mettre les lames du robot culinaire.

La journée ne fait que commencer!

Lire la suite

N’ajustez pas votre appareil…

Bon, semblerait-il qu’il y a des problèmes avec mes commentaires. Je vais tenter de changer de layout, c’est peut-être ça le problème.

Sassy et Trinity, je ne sais pas trop pourquoi, vos commentaires sont toujours considerés comme du spam (peut-être à cause de vos nick???), je vais voir ce que je peux faire pour arranger le tout, en attendant je les active manuellement.

Et finalement, pour mes posts et commentaires de Blogger, il va falloir attendre un peu. Semblerait-il que le problème soit avec la version Beta de Blogger. Les gens de WordPress travaillent là-dessus, donc ça devrait suivre un jour. Alors celles qui pensent à déménager leurs blogs, si vous êtes avec Blogger Beta, ça ne fonctionnera pas pour le moment. Mais bon, y’a tellement d’avantages à WordPress que je ne retournerais pas en arrière. 😀 (Comme l’option statistiques. C’est vraiment intéressant, on voit la provenance de tous les visiteurs !)

Lire la suite

Plagiat

J’avais envie de manger une Jambalaya, il fallait donc que j’aille à l’épicerie pour chercher les ingrédients manquants.  Une courte visite m’a suffi pour avoir envie de copier Tigrou et mettre ma switch à bitch.

– Pouvez-vous me dire pourquoi c’est toujours une madame d’un certain âge, maquillée et parfumée au possible , qui met son auto (une bmw, mercedes ou cadillac) sur les 4 flash pour aller faire une course à l’épicerie.   Et elles se stationnent juste là ou je peux monter avec la poussette et/ou panier.

–  Il y a à peu près 300 paniers vides, pourquoi est-ce que c’est un couple de l’âge de mes parents qui prennent un des seuls paniers avec les sièges pour bébés?  C’est pas un siège pour promener votre pain.  Grrr.

– O.K.  Je les ai toutes entendues les variations des blagues sur mon bébé dans le panier quand je suis à la caisse.  Non il n’était pas en spécial, non ils n’en vendent pas ici, oui ça coûte cher.   Et dans le même ordre d’idée, je le sais que ma fille ne me ressemble pas.  Oui je suis sûre que je suis sa mère.

*****

Et tant qu’à être dans le chialage, je comprends juste pas  cette nouvelle là .  J’ai des sueurs froides si je laisse mon bébé dans l’auto le temps d’aller porter le panier d’épicerie.

Bon ça m’a fait du bien, merci de m’aider à évacuer!

Lire la suite

Bonjour!

Eh oui, je me suis laissée emporter par la vague et je suis déménagée ici, tannée des frasques de Blogger. J’espère que vous m’aurez tous et toutes suivi.

Je travaille fort à importer mes anciens messages et commentaires ici. En attendant laissez moi en d’autres que je me sente moins seule :P.

Ah oui, et je réitère ma demande ici, si il y a un génie de l’informatique capable de m’aider à transferer mes archives de blogger, il aura ma reconnaissance éternelle 😛

Lire la suite