Poésie

Puisque mon Homme n’est pas dans les parages, profitons-en pour parler de lui.   Chéri adore chanter des berceuses à son héritière, mais malheureusement -ou heureusement pour la rigolade- il est incapable de retenir les paroles, il doit donc les inventer au fur et à mesure.   Poète dans l’âme, voici ses rimes favorites:

Mon trésor rime avec Condor

Mon amour rime avec Vautour (il a de la suite dans les idées!)

Le nom de ma cocotte rime avec Zucchini (d’ou son surnom) Pissenlit, Brocoli, Radis, Céleri et Chipie.

Ca donne des chansons de toute beauté :p

Lire la suite

La mégère apprivoisée

Si l’Homme se relaxe tranquillement dans un spa loin d’ici, c’est pour le travail.   (Si on ne travaillais pas pour la même compagnie, j’aurais peut-être trouvé cela un peu louche, mais je vous assure, c’est vraiment pour la job qu’il est dans un hôtel de luxe et qu’il assiste à un concert privé de Tom Cochrane . )  Chéri assiste à deux ou trois conférence chaque année, et à chaque fois il y a remise de prix et tirages.  L’Homme est de nature chanceuse, il fini toujours par me raporter quelque chose ( comme mon super écran LCD , le téléphone sans-fil, la télévision etc. etc.  )

Hier Chéri me téléphone et me dit que cette fois ci, ils font tirer 3 voyages à Miami et le grand prix est une carte cadeau de 10 000$ là ou on travaille.  Je m’imaginais déjà de quelle façon j’allais dépenser le tout 😛  (Je voulais justement une laveuse frontale, et de jolies lentilles pour ma caméra 😉 ) Ce soir, le téléphone sonne.  C’est l’Homme qui veut savoir s’il peut faire un deal.  Ils sont quatre collègues qui veulent se séparer le grand prix s’il gagne, c’est à dire 4 chances de gagner 2500$.   Et chéri veut avoir mon assentiment.  J’entends les collègues qui se bidonnent à l’arrière:  Mouhaha, ca lui prend l’approbation de sa femme.  C’est comme à la job c’est elle qui décide .  Ca serait un peu frustrant si ce n’était que j’ai travaillé avec les 3 collègues en question et qu’au boulot, quand il était question d’argent il ne faisait rien sans mon approbation.

C’est qui est qui porte les culottes 😉  ?

J’ai dit à Chéri de gagner le voyage à Miami…

Lire la suite

A vos fourneaux

La mode est à la bonne cuisine.  C’est de bon ton de regarder Ricardo et compagnie, de rentrer à la maison et de sentir l’odeur de la bonne bouffe, d’essayer pleins de recettes plus délicieuses les unes que les autres.  Mmmmm.

Mais, parce qu’il y a un mais, chez nous on ne suit pas la tendance.  Parce que je n’aime pas cuisiner.  En fait, ce n’est pas vrai, je déteste cuisiner.  Chez nous, c’est l’Homme qui est le roi de la cuisine, parce que moi je déteste me compliquer la vie.  Quand je veux manger un bon repas je nous concocte un T-Bone sur le BBQ , de la fondue, de la raclette, enfin bref, vous voyez tout ce qui demande un minimum de préparation.  Quand je me sens d’attaque, je me sers de la mijoteuse.  Mais c’est tout.  Je laisse aux autres les recettes qui ont l’air délicieuses et qui une fois rendue dans mon assiette on l’air de tout, sauf de ce qu’il y avait sur la photo.

Maintenant que Zucchini commence à manger comme nous, je n’ai pas le choix, je dois jouer à la cuisinière.  Pleine de bonne volonté, je me décide à faire un plat typique de chez nous:  pâté chinois.   Premièrement, j’hais éplucher des pommes de terre.  Si c’est moi qui cuisine on mange toujours des patates au four, c’est moins compliqué!  Mais il faut ce qu’il faut, j’épluche les patates.  C’est long, même très long, parce que je fais l’aller retour entre mon chaudron et Zucchini qui essaie de dévorer la plante.    Je fais cuire mon steak hâché, mais je dois courir à tout bout de champs pour aller ratrapper Zucchini qui tient à goûter les croquettes du chien.  Puis je sens une odeur bizarre, et ce n’est pas la couche de bébé.  Y’a comme une odeur de brûlé…  Merde, mon steak.    Finalement ce n’était pas le steak, mais la spatule de plastique restée trop près du rond allûmé…

Je mets le tout dans mon plat -que j’ai pris trop petit évidement- pour me rendre compte que je n’ai pas épluché assez de patates.  Ou bien que j’ai trop de steak.  Mais le résultat est le même.  Bah, tant pis, de toute façon y’a que moi qui va voir de quoi a l’air le fameux plat une fois sorti du four.

Justement parlons-en de la sortie du four.  Pourquoi à chaque fois que je dois sortir un plat, je ne mets plus la main sur mes mitaines.  J’HAIS faire la cuisine!

Au moins le pâté était bon, Zucchini s’est régalée.  J’ai donc fait congeler les restants et je pourrai me sauver de corvée de cuisine pour quelques fois.  Mais je vous jure que si un jour je gagne le gros lot, la première chose que je fais est de m’engager une cuisinière 😛

Lire la suite

Les avantages

Pendant que l’Homme se prélasse dans un hôtel de luxe , je passe la semaine en tête à tête avec Zucchini.  J’ai donc personne à qui lancer dans le milieu de la nuit:  T’as réveillé ta fille parce que tu ronfles trop fort! et surtout personne pour me masser les pieds pour se faire pardonner d’avoir ronflé trop fort.

Y’a tout de même des avantages, comme celui de coucher Zucchini chérie dans mon lit lorsqu’elle se réveille et d’avoir encore plein de place.  Ou encore de pouvoir assouvir mon côté quétaine  et d’écouter une toune de Carly Simons. (Ne riez pas, je suis certaine que vous avez des tounes que vous écoutez en cachette vous aussi!)

Petit update, mon chéri dans l’avion hier jase avec sa collègue et lui dit à quel point je suis gentille de lui avoir arranger son mp3.  Remets ses écouteurs en place.  10 minutes plus tard se tourne vers elle:  Elle n’est pas SI gentille que ca finalement.  Mouhahaha

Lire la suite

Mes mauvais coups

Mon Homme part lundi pour la Beautiful British Columbia me laissant seule avec Zucchini.  En femme modèle que je suis, je lui ai préparé son lecteur mp3 avec pleins de ses chansons favorites, afin qu’il aie quelque chose à écouter dans l’avion.  Mon Homme étant un inculte de toutes les technologies (après plus de deux ans de pratique, il arrive maintenant à aller voir ses courriels sans m’appeler à la rescousse.) il est incapable de faire cela par lui même.

Alors que j’étais en train d’arranger le tout hier soir, je me suis dit que mon Homme s’ennuierait certainement de nous là-bas, alors il m’est venu une idée.

Je paierais très cher pour voir sa face, lorsqu’entre une chanson de NIN et une de Radiohead, il va entendre:  Je m’appelle Zig zag zagzag, je cherche mon papa zan zan, je cherche ma maman zan zan …

Je suis tellement méchante 😛

Lire la suite

La famille

Samedi dernier, après avoir souper, je raconte à ma mère et ma soeur à quel point je suis tannée de me faire dire : Vous avez un beau p’tit gars! par les madames dans les centres d’achats alors que Zucchini est habillée de rose de la tête au pieds, et porte une jupe.

Spontanément ma soeur me dit : T’as qu’à répondre « Merci Monsieur! »

Mouhahaha, merci soeurette!

Et ma mère de lui dire: Heille, dit pas des affaires comme ca, tu sais bien qu’elle va le faire!

Bon maintenant j’ai une envie folle de magasinage pour tester ma nouvelle réplique 😛

Lire la suite

La visite

La visite est partie.  Ca veut dire que je vais pouvoir prendre un long bain avec un livre pour m’accompagner.  Que je vais pouvoir me promener dans un vieux t-shirt de mon Homme en guise de pyjama.  Que demain matin, y’a personne qui va avoir mélanger tous les cahiers de mon journal.  Que je vais pouvoir faire mon mot croisé.  Que je vais pouvoir écouter la musique qui me plait.  Que je ne serai pas obligée de regarder le football à la télé.  Que je vais pouvoir prendre ma douche avec de l’eau chaude.  Que je vais pouvoir enfouir le pot de beurre de peanut au fond de l’armoire et ne le ressortir que…

… demain.  Ouaip.  Mon frère arrive demain pour passer sa semaine de « lecture » ici.

Lire la suite

La petite fille à sa maman

Ce qui devait à l’origine être une session photo inspirée par Kiwi s’est transformé en petit vidéo.

Si physiquement ma cocotte est le portrait de son papa, elle a de quoi retenir de sa mère pour sa personnalité. En grande primeur, voici Zucchini et la guitare de maman 😀

Ne vous inquietez pas, mes cordes étaient dûes pour être changées 😛
Désolée pour celle qui l’avait déjà vu, mais je la trouvais trop belle .

Lire la suite

Mignon!

Zucchini chérie était dûe pour un changement de Robeez les siens devenant trop petits. Je suis tombée sur le modèle ci-haut, et voilà c’est ceux là que je veux. Impulsive comme je suis, je profite du fait que Chéri doit aller au centre d’achat pour aller jeter un coup d’oeil dans les boutiques de souliers. Mais je ne trouve pas les Robeez en question et la vendeuse de chez Panda s’avère plutôt inutile (pour être polie!) dans mes recherches. Comme c’est ceux là que je veux je me résigne(!) à les commander de leur site internet même si je dois payer des frais de livraison.

Retour à la maison, je vais sur mon forum de mamans et j’ai un flash! Il y a une charmante et adorable maman qui a récemment ouvert une boutique de maternité. Elle tient les Robeez, et pleins d’autres produits géniaux 🙂 Je lui ai envoyé un message, et elle a gentiment accepté de commander l’objet de ma convoitise 😀

Je vais avoir un Zucchini chaussée tout en beauté.

Lire la suite

Paresse

Je dors profondément, quand tout à coup je me réveille en sursault, j’ai entendu Zucchini se réveiller. Je regarde le cadran : 3h12. Je sais que si on lui redonne sa suce avant qu’elle soit trop réveillée, il y a de bonne chance qu’elle se rendorme illico-presto. Sauf que je suis paresseuse. J’ai pas du tout envie de me lever.

-Chéri. Réveille toi!

Ben oui, lui il dort dur. Zucchini qui se retourne dans son lit, ca ne le réveille pas.

– Hein? Quoi? Qu’est ce qu’il y a? (sur un ton affolé)

Chéri est toujours très mélangé quand on le réveille dans le milieu de la nuit.

– Va donner la suce à ta fille.

Remarquez, c’est maintenant SA fille. Quand elle est cute c’est ma fille. Quand elle a une couche puante, quand elle régurgite etc. c’est sa fille.

-Quoi?

VA DONNER LA SUCE À TA FILLE!!!

Merveilleux, je suis maintenant capable de crier en chuchotant.

Chéri se lève, sort de la chambre. Je referme les yeux, je m’apprête à retourner à mon rêve très intéressant, malheureusement interrompu.

*Bruit sourd*

Suivi du chien qui se lève à toute vitesse pour essayer de comprendre ce qui se passe.

Suivi d’un sacre retentissant

Suivi d’un papa qui revient dans le lit avec un bébé bien réveillé.

La maman sacre intérieurement. J’aurais du y aller, je suis capable d’éviter les obstacles dans le noir, MOI.

La maman veut dormir.

– Nenon, tu ne la couche pas dans notre lit. (Ca fini toujours en marathon d’allaitement, et festival des pieds dans la figure) Tu l’as réveillée, tu la rendors.

– …

Piteusement Chéri est retourné avec Zucchini dans la chambre et l’a bercée jusqu’à endormissement. Je me suis sentie un peu coupable. Juste un peu. 😛

Morale de l’histoire, quand on essaie de sauver 2 minutes de sommeil, ca fini par nous en coûter 60.  On est jamais mieux servi que par soi-même, cette nuit j’irai donc donner la suce de Zucchini 😉

Lire la suite