On ne retient pas du voisin!

Zucchini est une fille de plein air.   Y’a qu’à dire le mot « dehors » pour la voir courir jusqu’à la porte.    Lundi matin, Zucchini se réveille tôt.  On flâne un peu, déjeune, habille Zucchini, flâne encore …   Jusqu’à ce que Zucchini décide que s’en est assez.  Elle vient nous voir, nous dit « aye! aye!*  »  s’en va a la porte et fait des toc toc toc en espèrant que quelqu’un lui ouvre.

Voyant que ses parents sont bien amusés par son petit manège, mais qu’ils daignent pas venir lui ouvrir, Zucchini prend les choses en main.   On la voit entrer dans notre chambre, avec à la main le soulier de Papa.   Et ensuite prendre la jambe de son père pour essayer de la soulever afin qu’il enfile le dit soulier.   Papa n’a eu d’autre choix que de quitter son pyjama et d’aller jouer dehors.  En me lançant:  « Ca me fait penser à quelqu’un ça, quand on doit aller quelque part! »  Je ne vois pas de quoi il parle …

* aye aye étant la version Zucchini de Bye bye!

2 commentaires

  1. Mouhahahaha!!! J’en ai une qui fait ça aussi 😀

    Elle s’en va à la porte avec son chapeau sur la tête et ses souliers dans les mains et là c’est la rengaine du: Veut aller dewors, veut aller dewors !!! Sinon c’est la tactique du: Veut aller auto !!!! Si on ne bouge pas assez vite elle vient nous mettre nos souliers nous aussi mouhahahahahhahhaa!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *