Merci, merci, merci.

IMG_7267L’an dernier, j’ai écrit une lettre aux profs de mes enfants. J’ai vu beaucoup de partage sur Facebook, on m’a écrit des courriels, on m’a demandé si on pouvait la présenter dans une réunion, j’ai reçu plein de merveilleux commentaires. Et il y a aussi eu le traditionnel « Ben là, ils font leurs job, c’est pas la mère à boire »  accompagné du non moins populaire « Pffft, ils ont des conditions de travail de rêve« .

Moi je dois être vraiment très, très chanceuse, parce qu’à date mes enfants ont tous eu de merveilleux professeurs.

Parce que les critiques restent souvent plus en tête que les éloges, je me suis dit que ça ne ferait pas de tort de vous dire un autre merci.

Merci d’en faire plus que ce qui vous est demandé.

Merci de mettre l’élève en priorité, même si ça serait parfois plus facile de s’en tenir à ce qui est demandé.

Merci de prendre du temps le soir à la maison pour planifier une activité qui donnera un sourire à toute la classe.

Merci d’apporter une (ou deux, ou trois) collation supplémentaire pour partager avec celui qui a oublié la sienne.

Merci de vous arrêter à l’épicerie pour jaser avec un p’tit bonhomme impressionné que vous n’habitiez pas à l’école.

Merci d’écrire aux parents pour vous renseigner sur ce qui se passe à la maison devant les larmes d’un enfant, au lieu de faire comme si rien n’était.

Merci de trouver du positif là où c’est parfois plus difficile.

Merci d’apporter des livres de votre collection personnelle pour faire plaisir aux élèves parce que votre budget de classe est déjà dépassé.

Merci de tenir la main de l’élève qui en avait besoin ce matin là.

Merci de vous rappelez les passions de l’un, les passe-temps de l’autre et de vous en servir pour les accrocher.

Merci de venir aux réunions où vous n’êtes pas obligés pour partager votre expérience.

Merci d’être encore à l’école à 16h30 pour préparer la journée du lendemain.

Merci de moucher des nez qui coulent.

Merci d’apporter les problèmes de vos élèves à la maison pour trouver une solution.

Merci de ne pas avoir peur du ridicule pour faire rire les élèves pendant une dure journée.

Merci d’oublier de dîner pour organiser les olympiades.

Merci d’appeler à la maison pour se renseigner sur l’état d’un p’tit malade.

Merci d’être capable de vous émerveiller devant un minuscule progrès.

Merci de m’écrire juste pour me dire que mon enfant a passé une belle journée.

Merci de ranger la bibliothèque de l’école pendant une journée de congé.

Merci de faire 3204365 téléphones pour trouver la parfaite sortie de fin d’année.

Merci de corriger jusqu’à trop tard le soir.

Merci d’écouter nos inquiétudes et de nous rassurer.

Merci de sourire même quand vous avez envie de pleurer.

Merci, merci, merci. Pour tout ce que je n’ai pas dit et que vous faites, sans le comptabiliser.   Vous faites une job extraordinaire. Pas toujours facile. Parfois ingrate. Mais vous faites surtout la différence pour beaucoup de p’tits.  Merci de le faire, merci d’être passionnés et de ne pas vous laisser trop atteindre par ceux qui ne l’apprécient pas.  Parce que oui, vous avez peut-être de belles « vacances » mais elles sont amplement méritées.

Si vos enfants ont des profs aussi extraordinaires que les miens, prenez la peine de leur écrire un petit mot en cette fin d’année, parce qu’avec tout ce qui se passe en éducation ces temps ci, je suis certaine qu’ils peuvent prendre toute la reconnaissance possible.

14 commentaires

    1. Merci infiniment à cette maman qui reconnaît la valeur des profs. Oui, c’est leur  »job », comme certains disent mais ils ne réalisent pas que tous les à-côtés mentionnés dans ce témoignage font partie de la vie personnelle de l’ enseignant/e ,et cela, chaque jour de sa carrière ! Ça ne se paye pas au salaire ça, mais à la gratitude ! Ça fait chaud au cœur à chaque enseignant/e qui lit ça et qui se reconnaît et aussi l’enseignante retraitée que je suis …

      1. Merci pour ce beau remerciement… C’est vrai que le plus beau cadeau qu’un prof peut recevoir, c’est le témoignage des parents. C’est la plus grande valorisation qu’on peut recevoir, de savoir qu’on est apprécie 🙂

  1. Merci, merci, merci en cette fin d’année ou la fatigue veut prendre toute la place, nos coeurs sont serrés à cause des départs (mais aussi content), tristesse des visions gouvernementales qui vont à l’encontre d’une société dites évoluées … les larmes aux yeux, je reconnais les actions que mes collègues et moi faisons au quotidien et cela fait du bien d’avoir cette gratitude si bien expliqué … avec une grande gratitude de ma part merci …

  2. Merci du fond du coeur.
    je suis prof au secondaire et une petite larme a coulé à lecture
    de ce texte.
    La fatigue de la fin de l’année est bien présente, je suis émotive ;-).
    MERCI DE SOULIGNER NOTRE IMPLICATION XXX

  3. Merci de comprendre notre réalité. Des parents comme vous nous permettent d’espérer. Nous sommes là pour les tout-petits. Malgré tous les parents qui ne comprennent pas ce que l’on fait, heureusement, il y a des vous!

  4. Ouf de wow !!! J’ai enseigné 35 ans et c’est rare, très rare d’être remercié, surtout par des parents !
    Enseigner, ce n’est pas que la présence en classe, c’est des heures avant, c’est des heures après, c’est des fins de semaines, des semaines, des mois, des années, c’est une vie à préparer des enfants, des jeunes pour leur vie d’adulte à eux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *