Les petites ruses

Zucchini a un rhume.   Qu’elle a évidemment refilé à sa mère à quelques jours (j’espère bien!) d’accoucher.   Ouais, chez nous on attrape le rhume quand il fait beau.   Enfin, tout ca pour dire que son petit nez mignon coule comme une champelure.  Et évidement, comme tout enfant de deux ans qui se respecte, elle ne veut pas se faire moucher.

C’est la fin du souper, la chaise de Zucchini fait face à la porte patio dans la cuisine.   Elle fini son yogourt quand j’ordonne à Chéri (parce que rendu passé les 40 semaines « règlementaires » tout ce que je dis est un ordre.  Pas intérêt à me contrarier! :p )   de moucher Zucchini dont la morve est a veille d’assaisonner le dit yogourt.

Chéri s’approche tranquillement avec le mouchoir.  Zucchini le regarde d’un air adolescent – ou du moins d’un regard que je ne croyais voir que dans quelques années –  puis tout à coup son visage s’illumine.

Elle pointe en direction de la porte patio :   »  Oiseau, oiseau ».

Chéri se retourne , regarde :  « Où ca? »

Zucchini:   « Ahhhhhhh   Parti!  »

Quand Chéri se retourne, il n’y a pas que l’oiseau imaginaire qui s’est envolé, Zucchini est descendue de sa chaise et partie essuyer sa morve dans un coin quelconque de la maison.

Chéri me dit:  Je me suis fait avoir moi là?

–  Comme un débutant, comme un débutant.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *