Les liens virtuels

Avec le net, les blogues, les forums, on crée des liens.   On partage des moments de sa vie, on est témoin de ceux des autres.  On a l’impression de connaître ces gens derrière leurs claviers.   On rit souvent.  On est parfois choqué.   Et plus rarement on pleure.

Depuis hier je n’arrête pas de penser à la perte et la douleur que doit être la sienne. Je ne l’ai jamais rencontré en vrai, j’ai pourtant l’impression de la connaître.    Elle vit aujourd’hui des choses qui doivent être d’une douleur qu’on ne peut même pas – qu’on ne veut pas – imaginer.

Je pense à elle, à sa famille, et j’espère de tout coeur que ce soutien de la communauté virtuelle lui sera d’une aide, aussi minime soit-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *