Les choses qu’on vous dit pas (version scolaire)

1

 

Vous l’avez sûrement constaté grâce au déluge de photos sur Facebook :  c’est la rentrée.   Il y en a des milliers pour qui y’a rien là, parce que c’est pas la première fois.  Puis il y a les parents dont le premier enfant entre à la maternelle.

Ces parents là, ils ont probablement lu 5435 fois les papiers pour être certains de ne rien avoir oublié.  Ils savent à quelle heure l’école commence.  Quelle collation ils ont droit d’envoyer.  Ils ont identifié tout, tout, tout, sans exception, même les bouchons.   Ils ont les bonnes couleurs de duo-tang et ils connaissent par coeur le code vestimentaire de l’école.

Mais, j’ai des p’tites nouvelles pour vous.  Dans ces papiers là, on dit pas tout.   Comme je suis gentille – et que j’en suis à ma troisième maternelleuse – je vous écris en vrac, quelques affaires que vous devriez savoir.

 

–  Le prof de votre enfant va être immensément plus cool que vous.  Et savoir beeeeen plus de choses.   Pis s’habiller mieux que vous.   Et ses comptines vont être plus entrainantes que les vôtres.  Ah, et sa façon de lire les histoires pas mal plus intéressante que celle que vous utiliser à la maison.   Yep, vous avez été remplacé dans le coeur de vôtre enfant.

–  Même si vous identifiez tout.  Que vôtre enfant connait ses choses et que personne en a des pareilles .   Il va perdre au moins une chose.  Si vous êtes chanceux.   80239 si vous l’êtes moins.  Et par un mystère inexpliqué, chaque fois que vous irez fouiller dans le bac d’objet perdus, vous y retrouver rien de ce que vous cherchez, mais peut-être une chose que vous ne saviez pas égarée.

–  Apparement, quand on veut être dans la gang en maternelle, faut abréger les mots.   L’an dernier, je ne m’appelais plus Maman, mais bien mam.  Mon chum en rit encore.   Faut dire que Pap, ça sonne un peu mieux.

–  Votre enfant sera ami avec au moins un enfant-que-vous-aimeriez-mieux-ne-pas-voir-avec-le-vôtre.   Ne vous en faites pas, vôtre enfant est aussi l’enfant-que-vous-aimeriez-ne-pas-voir-avec-le-vôtre de quelqu’un d’autre.   Et vous vous retrouverez sûrement à faire de la subtile suggestions d’amis :  Pourquoi tu ne jouerais pas avec Machin Chouette à la récréation? Il est vraiment gentil!    Ça marche rarement.

–  Votre enfant adoptera les expressions des autres écoliers.   Surtout celles qui vous tombent sur les nerfs.

–  La première fois que vous receverez la feuille qui dit qu’il y a une infestation de poux dans l’école vous serez tenté de ne pas envoyer votre enfant pendant au moins un mois.

–  Les collations des autres amis sont toujours inifiment plus hot que celles que vous envoyez.  Même si vous ne pouvez envoyer que des fruits et des légumes.

–  Les parents de « Tout le monde » sont pas mal plus permissifs que vous.  C’est  tout le monde qui ne met pas de tuque au mois de décembre.   C’est aussi lui qui apporte son Nintendo DS dans l’autobus.   C’est aussi tout le monde qui se met en short au printemps à 2 degrés celsius.   Et encore lui qui a le droit de se coucher à 21 heures les soirs d’école.

–  Votre enfant va vous faire honte au moins une fois.   Ou du moins vous auriez honte si vous étiez là pour le voir faire.  Même les plus sages.   Pis oui, c’est toujours mortifiant de se faire raconter que votre progéniture a liché son prof.  Pas que mes enfants feraient ça là, tsé.

–  Sérieusement, la maternelle rend les enfants bougons à la maison jusqu’aux vacances de Noël à peu près.   Pis ça, j’aurais aimé ça le savoir, surtout la première fois.

–  Vous allez devoir composer avec les histoires des autres parents.   Genre ceux qui envoient leurs enfants à l’école avec le lutin en novembre.  Quand vous avez bien spécifié aux vôtres que les lutins n’arrivaient qu’en décembre.   Alors vous ferez peut-être comme un parent que je connais (hum! hum!) et chuchoterez à l’oreille de votre fille qui attend le *bip* de lutin avec impatience « Faut pas le dire à personne, mais quand les lutins arrivent avant le 1er décembre, des fois, c’est pas des vrais lutins.  Chuuuuut. »

–   Si vous avez envoyé exactement ce qui était sur la liste scolaire il va vous revenir environ 32 crayons, 8 bâtons de colle et 65 duo-tang.    Mais pas du bon format, bonne couleur ou bonne grandeur afin d’être certain que vous ne pourrez pas les réutiliser l’an prochain.

–  Vous allez recevoir 435 invitations pour des fêtes d’amis.  Auxquels vous ne saurez jamais quoi acheter.

–  Vous pouvez maintenant blâmez les grands de l’école si votre enfant dit un gros mot.  (Parce que nous, les parents, on en dit J.A.M.A.I.S. )

–  La réponse la plus fréquente à « Qu’est-ce que tu as fait aujourd’hui? »  est sans contredit :  « J’m’en souviens plus. »

–  Et vous allez être étonnés à la fin de l’année de voir à quel point ça les a changé!

19 commentaires

    1. Mon fils est entré à la maternelle l’an passé, il était dans la classe voisine de ma classe (je suis aussi prof) et je n’ai pas échappé à rien de ce qui est écrit dans ce texte! Merci, j’ai bien ri!

  1. Ici, les mots raccourcissent tellement qu’ils sont sur le point de disparaitre!

    Tsé, comme dans « c’est full dif! » et « mon chandail pref! » …

    Excellent texte!

    🙂

  2. Tellement vrai! Je me sens moins seule a penser que fiston ne joue pas toujours avec le meilleur ami pour moi. Je me reconnaît beaucoup dans ce texte. Merci!

  3. Je n’ai qu’un enfant et elle s’en va en première année. J’ai vécu tout ça l’an dernier 🙂
    Merci pour ce beau sourire en ce samedi matin !

  4. C’est très drôle!J’ai trois enfants qui sont passés par là et ils ont tous eu le même comportement mais à leur manière . 🙂 Même si je suis enseignante ( 3ème année) je n’y ai pas échappé et c’est toujours surprenant de les voir évoluer! Bravo pour ce texte!

  5. Je n’ai pas d’enfants mais je me suis retrouvée dans le texte. Surtout lorsque vous mentionnez que ce qui était sur la liste scolaire au début de l’année, il va vous revenir plein de choses et donc la plupart ne pourront être réutilisées, ça j’ai ris. À l’époque, nous n’avions pas (à ma mémoire) des couleurs de duo tang différente mais étant dans une famille avec bien peu de moyens ma mère avait tendance à acheter en plusieurs quantités ce qui tombait en spécial, dont les duo tang, et même après des années de la fin de nos périples d’école, elle en avait encore en stock… lol

    Très bon texte! 🙂

  6. C’est ma deuxieme rentrée de maternelle et surement la derniere. Mon cadet fera ses débuts dans sa nouvelle école. Même si je lai vécu avec mon ainé, 2 ans plus tot, cette rentrée, me semble différente de la première.
    un deuil à faire, mais aussi un certain soulagement de mère indigne et rsg en milieu familial qui a vécu (survécu) la dernière année avec son cadet à la maison qui souffrait de: je n’en peut plus de la garderie. 😉

  7. Allez voir sur ma page perso FB ce que j ai écrit concernant votre brillante et humoristique plume. Avez-vous une page Pro FB au nom de Petits Zucchinis? J ai cherché et n ai pas trouvé-le cas échéant 😀 ça presse …;)

    PS: je pleure encore hystérique ment de rire-article fabuleux !

  8. Tellement vrai bon souvenir mais c est la même chose tout les ans c’est juste les mots qui change, et que les autres parents sont toujours plus « cool  » que nous autres, mais ca fais sourire quand même. La solution ne pas tout prendre au pied de la lettre et ça coule

  9. Hahahaha sérieusement ça me mets wn symbiose avec moi même a savoir que tout ce que j’ai vécu wtais pas seulement dans ma.famillw !!!! MERCI !!!

  10. Lol! Moi aussi j’ai survécu à 3 mat… et la première fois mon garçon avait besoin de 9000 crayons et à la fin de l’année il est revenu avec 1 seul et unique crayon! Depuis ce temps quand on me demande 3 boîtes de crayon plomb dans la liste et bien je les achète effectivement mais je les donne 5 crayons à la fois!!!! D’une année à l’autre j’en ai moins à acheter puisqu’il m’en reste toujours à moi de ces crayons…. Et je ne comprends pas encore pourquoi on nous demande 15 duotang et à la fin de l’année quand ils reviennent avec leurs duotang usagé ils en ont seulement 8 ou 9…. Qu’est-ce qu’ils font des autres?!? mystère et boule de gomme! 🙂

  11. 🙂 moi je m’identifie pas mal beaucoup avec vos premières lignes ! Fiston a commencé la Maternelle cette semaine et j’ai encore les larmes aux yeux :'( merci pour ce beau p’tit texte qui m’a fait sourire ! L’année s’annonce longue alors !!!

  12. Moi aussi ma troisieme vient d’entrer à la maternelle. Je ne m’étais jamais arrêter pour mettre sur papier tout ce que la rentrée à l’école fait faire à nos enfants. Mais tu l’as si bien d’écris!! Ca m’a fait rire car tout ce que tu décris est tellement vrai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *