Les choses qu’on ne dit pas

Vous l’avez sûrement entendu souvent, y’a des choses qu’on sait pas avant d’avoir des enfants.   Comme par exemple que vous allez pouvoir parler du contenu de la couche de bébé tout en continuant à manger comme si de rien était.  (Merci Ysa pour l’inspiration.)  Certains vous dirons que c’est pour ne pas décourager les gens sans enfant de se reproduire à leur tour.   Moi je dis que c’est tout simplement parce qu’on a juste oublier de vous en parler.   Parce que LA chose qu’on ne vous dit pas – et ce n’est pas volontaire – c’est que votre mémoire sacre le camp en même temps que le placenta.   Si avant d’avoir des enfants je pouvais vous nommer tous les pays européens et leur capitales, la liste des prix Nobel de littérature par année et tous les symboles du tableau périodique des éléments, aujourd’hui il m’arrive souvent d’errer dans le sous-sol à la recherche de ce que je pouvais bien être descendue faire.  ( D’un autre côté c’est pas mal, à force de monter et descendre les escaliers 345 fois par jour, on fini par perdre le poids de grossesse.)

Mais là, vous vous dites, ce n’est pas SI pire que ça.   Parce qu’on le sait, les parents ça a tendance à exagèrer (sur les exploits de leur progéniture bien sûr, mais aussi sur n’importe quoi pour ammener l’autre parent à prendre la relève :  ohhh, je me suis levée au moins 12 fois cette nuit.  C’est à ton tour ce matin.  Genre.  Pas moi là.   Mais j’ai entendu dire que.) .

Alors pour vous prouver à quel point c’est pathétique, je vous illustre ça avec une scène de ma vie quotidienne.   Je vide le lave-vaisselle.   (Ben en fait juste les morceaux que les enfants n’arrivent pas à ranger seuls.   Parce que 4 enfants faut que ça serve.)  Mon chum a eu la brillante idée de ranger certains pots dans l’armoire au-dessus du frigdaire.  C’est une bonne option quand tu mesures plus que 6 pieds.  Sauf que si tu es borderline naine comme moi, ça complique les choses.  Comme aller chercher une chaise et grimper dessus c’est clairement une perte de temps, je préfère l’option pointe des pieds + pousser ce qui est au bord avec le nouveau plat.  Ca marche très bien (sauf peut-être pour mon chum qui chiâle que l’armoire est dans un bordel indescriptible.  Et que je ne peux pas blâmer les enfants.  Pour celle là. Hé! Hé!   4 enfants, je le répète, faut que ça serve!) mais cette semaine, faut croire que l’armoire était vraiment trop en désordre, alors quand j’ai poussé le plat, y’a un pot à jus qui a tenté de se sauver.  Et comme toute bonne femme de maison, j’ai été rapide et juste faire le panneau de l’armoire avant que le dit pot me tombe dans le front.   Puis, je suis retournée prendre un autre plat dans le lave-vaisselle.  Qui allait dans la même armoire.   Et.  Oui.  J’ai ouvert le panneau.  Et pris le pot de jus en pleine tronche.

J’ai soupiré et pris le pot et le nouveau plat, que j’ai soigneusement tiré dans le fond de l’armoire et refermé celle-ci le plus rapidement possible.   Puis j’ai écris un billet de blogue pour essayer de me souvenir que l’armoire doit être ouverte par mon chum la prochaine fois.

4 commentaires

  1. Pour ranger ou prendre des choses dans l’armoire au-dessus du frigo, je prends tout simplement fistounet (avec son gros 38 lbs mouillées) et il va me récupérer l’objet tant convoité !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *