Le verre à moitié plein

Si j’aime parfois chialer – ça fait du bien de faire sortir le trop plein! – je pense qu’en général je suis une personne plutôt positive. J’arrive souvent à voir le bon côté des choses, à trouver le positif dans les situations moins l’fun.   Comme lorsque mon chum part une semaine se la couler douce à l’hôtel en meeting pour le travail, c’est certain que je l’envie pis toute, mais en même temps je me dis que j’ai un lit king pour moi toute seule, que je peux manger du spag 5 jours de suite et que je peux écouter toutes les séries quétaines sur Netflix sans que personne ne chiale.  C’est pas si pire, non?

Je l’avoue, lorsqu’est venu le retour de l’autobus jaune et du satané cadran, j’avais un peu plus de difficulté à me dire que c’était une bonne affaire. Alors pour me motiver je me suis fais une liste d’affaires qui font que c’est pas siiiii pire la rentrée.

 

  • Je peux déjeuner sans me faire quêter de la bouffe (mes filles sont dans l’autobus et fiston dort encore) et surtout en silence.  Le silence. J’ai jamais autant aimé le silence.
  • J’ai beaucoup moins de chance de me faire surprendre lorsque je mange du chocolat en cachette.  Junior est très facile à berner.
  • Je peux aller à l’épicerie avec juste 1 enfant.  Si vous avez juste 1 enfant vous ne voyez peut-être pas l’avantage.  Si vous en avez 4, vous savez à quel point c’est facile d’y aller quand vous avez plus de mains que d’enfants.
  • Les chicanes de fratrie sont concentrées sur l’heure du dîner.  Le reste du temps j’ai personne qui vient interrompre mon pliage de linge pour m’expliquer que sa soeur joue avec SON ami imaginaire.
  • Je peux faire à dîner sans que personne me demande « Qu’est ce qu’on mange?  Est-ce que c’est bientôt prêt? Est-ce que je peux avoir une collation en attendant? C’est long.  Ça sent pas très bon.  J’aime pas ça quand tu fais ça.« 
  • Je peux faire du ménage dans les jouets sans que personne ne me dise  » Non, pas ça je joue encore avec.  »  même s’il y a un pouce de poussière sur le dit jouet.  (Chose que je fais pas quand les enfants sont à l’école : épousseter.)
  • J’ai pas besoin de faire le taxi parce que mes enfants ont une vie sociale plus remplie que la mienne.
  • Je peux jouer au jeux vidéo au lieu de faire du ménage, parce que mon fils me donne la permission. (Quoi, c’est ça compte, non?)

 

 

Et vous, c’et quoi qui fait votre affaire avec la rentrée?

Un commentaire

  1. Yeah! Good job, je pense que je vais faire la même chose avec notre retour à la routine quotidienne métro-boulot-folie! xD Ça va me faire du bien de voir le positif!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *