Le soulier esseulé…

Pourtant la journée avait bien commencé. Zucchini s’est réveillée très tôt. Le cadran disait 5h20. Mon cerveau a une barrière psychologique, avant 6h je ne fonctionne pas. Je fais donc comme si je ne l’avais pas entendue, peut-être qu’elle pourrait jouer seule un petit moment… 5h33, ca fait 5 fois qu’elle me tire les cheveux de toutes ses forces. Je me retourne vers Chéri:

-Lève toi avec elle. De toute façon faut que tu te lèves pour aller travailler.

-Non. Lève toi, faut que je sois en forme pour travailler.

– Lève. toi. Faut que je sois en forme pour vivre. (dis sur mon ton de maman écoeurée parce qu’elle a servie de suce durant la nuit)

Faut croire que je suis plutôt convaincante -ou épeurante- l’Homme de ma vie s’étant levé avec Zucchini. 7 heures arrive, l’Homme doit aller travailler. Il arrive dans la chambre avec Zucchini a moitié endormie.

-Je crois qu’elle n’a pas assez dormi. Les yeux lui ferment tous seuls.

-Dépose la à côté de moi.

Réveil: 8h30. Whouhou!

Super journée avec une super copine 🙂 J’ai pas vu le temps passer.

Sur le chemin du retour. Arrêt à l’épicerie. Je suis de bonne humeur, je me promène allegrement dans les allées. Jusqu’à ce que j’arrive à la caisse. Zucchini n’a plus qu’un seul soulier. Merde. Ses mignons p’tits espadrilles que j’adore. Je refais frénétiquement le chemin inverse. Pas de traces du foutu soulier. O.K. Allons voir dans le stationnement. Toujours pas de trace de l’espadrille maléfique. Zut. Il ne peut pas s’être volatilisé tout de même. Je refais le tour de l’épicerie. Rien pantoute.

J’arrive chez nous. Je suis frustrée. Ben oui, j’ai tellement mauvais caractère que je me frustre pour un p’tit soulier. Mais il est -ou plutôt était- tellement mignon. Je fais quoi avec un seul soulier moi là?

Quand Chéri arrive à la maison, je lui raconte mon malheur. (C’est dans ce temps là qu’il doit avoir envie de finir de travailler tard, très tard. Non mais ce que j’ai des conversations intéressantes!)

-Veux tu me dire qu’est ce qu’elle fait la personne qui l’a trouvé avec UN soulier??

Et soudain l’Illumination. Jelaisse Chéri pantois avec Zucchini et je retourne à l’épicerie. Rayon des bébés. (C’est une épicerie Multi-fonctions, ils vendent de tout.) Dans un bacs, au milieu des souliers roses, mon charmant p’tit espadrille.

La maman était contente 😛

7 commentaires

  1. Wouhou! Fêtons! je suis tellement contente que tu aies retrouvé le soulier de ta puce! J’arrêtais pas d’y penser et je me disias que ça finissait mal notre belle journée…

    Moi zaussi j’ai passé une super journée avec une super copine 🙂

    Mais je dis que c’est pas sûr que les gens du Presse-Café se disent la même chose mouahahaha 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *