Jeudi confession

1Confession:  parfois, je repense à moi il y a quelques années pis , argh, je m’énerve moi-même.   Je me revois sur mes grands chevaux à juger les autres parents qui tsé étaient donc indignes.

C’est le principe derrière Moi mes enfants .   Parce qu’on sait dont tout 1. avant d’avoir des enfants.   2. avant d’avoir plusieurs enfants.   3.  avant d’avoir vécu une situation XYZ.   Pis dans le fond, on se rend souvent compte qu’on aurait peut-être dû s’abstenir de juger les autres parents.   Et si on a pas trop d’amour propre on peut rire de soi-même.

C’est ce que je fais cette semaine ici et dans mon billet chez Enfants Québec.   Moi là, j’ai déjà jugé gros comme le bras les parents qui laissaient leurs enfants se lever alors qu’eux restaient au lit.   Non mais tsé, tu as des enfants, tu devrais t’en occuper.

Ben confession de la semaine, la-mère-de-juste-un-enfant-qui-dort-jusqu’à-7-heures-le-matin que j’étais, elle était sûrement pas aussi fatiguée que la mère que je suis.   Et elle se prenait pour qui, hein?    Maintenant, la mère que je suis laisse ses enfants se lever avant elle le matin.  Elle se permet de ronfler pendant qu’ils me font un 3454765ème dessin.   Elle se rendort même quand il y a des chicanes pour la poupée-qui-a-les-cheveux-roses-parce-qu’elle-est-plus-belle-que-celle-au-cheveux-blonds.

Oui, mère-de-juste-un-enfant-qui-dort-jusqu’à-7-heures-le-matin que j’étais tu peux me juger tant que tu veux, mais moi je vis très bien avec les quelques petits dégâts et les précieuses minutes de sommeil gagnées.

Un commentaire

  1. C’est bien vrai, on gagne en « level » pour chaque enfant que l’on a et pour chaque étape du développement qu’ils atteignent 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *