Jeudi confession

5396441968_da3c127cdd_o
Je m’en suis jamais cachée, j’allaite.  J’ai allaité tous mes enfants.  J’ai allaité longtemps.  J’allaite encore.  Je donne du temps dans un organisme pour aider les mères qui allaitent.  J’allaite en public. J’allaite la nuit, n’en déplaise aux spécialistes qui disent qu’un bébé après 3 mois, ça devrait plus boire la nuit.  Pis toute.

Faque, je lis souvent sur le sujet.  Toute sorte d’affaires.  Des fois c’est intéressant.  D’autres fois ça me donne de l’urticaire (surtout quand je lis certains commentaires).   Pis des fois ça me révolte.

Et voilà ma confession.   Sûrement pas celle à laquelle vous vous attendez.    Moi, les textes qui placent l’allaitement au-dessus de tout, sans nuances ça m’énerve.  Beaucoup.  Énormément.  Dans l’genre que j’ai envie de dire « Fuck it l’allaitement, je switche au biberon »  , juste pour faire suer celle qui a écrit le texte/article/commentaire.

Ben oui.  J’ai beau connaitre tous les bienfaits de l’allaitement, les extrémistes pas capable.   Parce qu’il y a ben plus à faire en aidant celles qui en ont besoin, qu’en dénigrant celles qui ont choisi de faire autre chose.

10 commentaires

  1. Amen! Exactement mon opinion, en tant que maman qui allaite aussi. Y’en à marre des extrémistes! Vivre et laisser vivre.

    1. je trouve ça rafraichissant de vous lire.. personnellement je n’ai jamais allaité. Pas parce que je ne pouvais pas mais plutôt parce que j’en avais aucune envi, voir même une genre d’aversion. J’ai fait un postpartum assez intense et je me dis qu’une chance que je n’allaitais pas en plus. Mon copin a pu s’impliquer vite et beaucoup. Aujourd’hui je vais bien , je suis la fière maman d’un petit bonhomme en grande santé que j’aime trop fort, trop profondément et trop intensément pour ce que mon petit coeur peut supporter 😉 mais je n’ai jamais regretté de ne pas avoir vécu cette expérience. Ce n’était pas pour moi tout simplement (comme le porte bébé ou le cododo) je ne suis pas quelqu’un comme ça. Je ne suis pas à laise avec toute cette proximité constante et étrangement mon ti t’homme non plus. Il a toujours préféré le sol au bras, il ne m’a jamais laissé le bercé… il est trèes indépendant. Il tient p-e de moi. Bref, je me suis fait juger beaucoup pour ne pas avoir allaité. Mais je suis une très bonne maman, mon gars n’a jamais eu mon sein mais il a toujours eu mon coeur, mes caresses, mon attention et mon amour…

  2. Je travaille dans une pharmacie et je vois tellement de mamans qui essaient d’allaiter à n’importe quel prix.

    J’ai eu la chance d’être capable d’allaiter ma grande un gros 5 mois. J’aurais préféré plus longtemps, mais ça marchait pas. C’est super pratique l’allaitement, j’ai adoré les fois où ça a fonctionné, et quand j’ai dû arrêter j’ai eu une vraie peine d’amour.

    Mais quand tu anticipes les boires parce que tu sais que ça va être pénible, quand tu dors pu la nuit parce que tu cherches pourquoi ça marche pas, quand tu es crispée tout le boire parce que tu te demandes si ton bébé boit plus de sang que de lait, ou quand tu passes 2h ploguée sur le tire-lait pour tirer un maigre 4oz en te disant qu’au moins c’est ton lait qu’il boit… Demandes toi si tu te rends vraiment service, et si bébé aimerait pas mieux du lait en canne, mais une maman calme et sereine?

    Ça marche et tu aimes ça allaiter? Tant mieux! Ça marche mais ça te tente pas? Tant mieux aussi! Ça marche pas, tu as tout essayé, ya rien à faire? Arrête de culpabiliser… C’est pas du poison le lait maternisé. C’est juste un plan B. Quand on veut pas du plan A, ou que le plan A ben, y’a foiré.

  3. Je suis tellement d’accord! Moi j’ai allaité parce ce que ça marchait et que j’adorais ça. À 7 mois, ma fille voulait plus rien savoir, elle préférait le biberon, super, j’ai arrêté et voila. Pourquoi se casser la tête avec ça et juger les gens, chacun ses choix

  4. Aaaaah bonheur dans mon coeur! C’est ce que je me tue à dire depuis un bon bout de temps! Merciiiii, ça fait du bien à lire! 😀

  5. Les extrémistes , c’est rarement positif, peu importe le domaine !!!
    Est-ce qu’on juge une bio-crudivoriste-végé qui décide de manger un hamburger ? Et un musulman qui prend une bouchée de pain Naan en plein ramadan, on s’en fout, non ?! Alors … Pourquoi on se permet de juger le mode de laitage : biberon/allaitement ??? L’important, c’est d’abord d’aimer son enfant et surtout, de ne pas le laisser mourir de faim !!! Grrr… Ça m’énerve le monde qui se permette de nous juger.
    Pour ma part, grâce à un bon soutien , un biberon par jour pour les premières semaines de vie de Coco m’ont permis de poursuivre mon allaitement … Ça fera 16 mois cette semaine !!!

  6. et oui, la voie de l’allaitement n’est pas toute rose ! Bien d’accord avec la maman sereine VS la maman crispée. Le beau moment transformé en crainte et combat.
    Mon tout petit a un mois aujourd’hui, c’est notre premier enfant.
    Je l’allaite, je suis pour, je mange bien. MAIS que cela m’aurait été utile d’avoir un vrai tableau de la situation avant, ds toutes les rencontres pré-natales, dans mon travail avec mon accompagnante à la naissance.. AUjourd’hui, ça fait plus de deux semaines que je suis aux prises, suite à un engorgement monstrueux (meric montée de lait) avec des mamelons douloureux, du vasospasme, des ampoules de lait et depuis 10 jours avec du muguet résistant..
    Mon petit chat va bien, il pousse à merveille et est un amour.. mais un début de maternité sans pleurs et sans douleurs…nope.
    J’attends impatiemment de rétablir une bonne prise de sein, un allaitement quasi sans souci.. POUR introduire le biberon ! et oui.
    Remplacer la tétée du soir, me donner de l’air, de l’espace pour respirer, ne plus avoir mal, pouvoir sortir de chez moi et laisser la place au papa et à son fiston quand je m’en vais décompresser.
    Oui pour l’allaitement mais un allaitement informé et pas cette doctrine blanche-colombe, cette désinformation qu’on nous impose trop souvent.

  7. Tellement!
    Pour vrai, j’ai une amie qui était motivée à allaiter et que des extrémistes de l’allaitement ont tellement poussée à bout qu’elle a switché pour le biberon. Pourtant, une simple téterelle aurait probablement réglé son problème de mamelon plat! Mais les pro-allaitement qui lui ont montré à l’hôpital disaient qu’il fallait absolument qu’elle allaite sans rien du tout…

    J’ai une autre amie à qui l’infirmière a dit d’arrêter de s’entêter car autrement elle allait prendre ses mamelons! Elle a trouvé ça difficile et s’est beaucoup sentie jugée. Elle a même été obligée de se cacher pour donner un biberon dans une boutique pour bébé car la boutique est pro-allaitement! Faut le faire!

    Y’a

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *