Jeudi confession

 

C’est un secret de polichinelle, je suis paresseuse.    Très paresseuse.   Enfin, je coupe sur les choses non nécessaires.   Genre faire mon lit.  Ou éplucher les pommes.   Mes draps sont tous bien arrangés seulement si j’essaie de vendre ma maison et mes enfants mangent les pommes comme ça, pas épluchées et encore toutes entières.   J’ai sauvé un nombre incalculables de minutes.   Et ma santé mentale.

Pis des fois, je m’impressionne presque dans l’étendue de ma paresse.   Comme cette semaine.   Où je suis rentrée chez moi et que je me suis dit que je n’avais pas d’allure.   Je me confesse :  les sacs d’école des enfants, sont sur le banc dans la cuisine, depuis 1 mois.  Pas encore défaits.  Depuis. Un. Mois.

Au pire, ils seront prêts pour la rentrée.  Faque finalement, je suis pas paresseuse, je suis juste ben d’avance.

 

4 commentaires

  1. Hey une chance que tu parlais de drap dans ta confession. J’ai failli faire dormir ma mère ce soir dans des draps pas propres (pas forcément sales non plus mais tsé pas lavés récemment quoi et qui – parce que je suis comme toi full d’avance – sont sur le lit sofa-lit depuis longtemps en prévision de je ne sais qui qui viendrait chez nous… genre depuis janvier!). Fiou… finalement c’est bien d’être paresseuse parce que le coup d’adrénaline soudain est pas bon pour le coeur hein!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *