Jeudi confession

7

 

Jeudi, presque 21 heures et je viens de me rendre compte que je n’ai pas écrit mon billet hebdommadaire.   Comme j’ai plus envie d’aller rejoindre mon lit que d’être assise devant l’ordi, vous me pardonnerez ce court jeudi confession, hein!
Ma confession de la semaine :  presqu’à chaque fois que je sors avec les enfants je ments.   Fin.

 

Ben non, vous méritez quand même des explications.   Chaque fois que je sors il se trouve quelqu’un pour me dire :  Oh, mon doux, elle vous ressemble telllllllllllllllement votre fille.   Et chaque fois je hoche la tête.  Puis je vais ailleurs et on m’arrête pour me dire :  C’est fou comme elle ressemble à son père!   Encore là, je hoche la tête.   Mais la vérité vraie c’est que je suis probablement , avec mon chum, la personne la plus pourrie sur terre pour dire à qui un enfant ressemble.  Les miens comme ceux des autres.   Je ne vois jamais les ressemblances à moins qu’elles soient terriblement frappantes, et encore.   Voilà pourquoi à chaque fois que je sors je mens.  C’est moins long que de commencer à expliquer que je n’ai aucune idée à qui mes enfants ressemblent.

 

Un commentaire

  1. Quand j’étais enfant, j’ai toujours trouvé ça bizarre à quel point les gens voulaient tellement qu’on les conforte dans leur choix de « À qui elle ressemble le plus, à son père ou à sa mère? »… Je ne trouvais TELLEMENT pas ça important! Ben aujourd’hui, ça n’a pas changé… Je trouve ça toujours aussi futile! Je trouve ma fille magnifique, mais je me fous totalement de savoir à qui elle ressemble le plus… Mais je fais comme toi : je hoche la tête quand quelqu’un m’assure qu’elle ressemble à moi ou à mon chum…

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *