Jeudi confession

Jeudi, journée de confession, c’est aussi la journée de l’épicerie.   Et la confession de cette semaine m’est inspirée par l’épicerie de ce matin.  On va se dire les vraies choses, un peu crûement :   Chère p’tite madame qui distribue des conseils quand à l’éducation de mes enfants , je m’en sacre.  

Fût un temps, ou ayant une enfant plutôt facile, je me pensais ben bonne quand j’allais à l’épicerie, au centre d’achat, chez le dentiste ou n’importe ou en public.  Je regardais un peu de haut les pauuuuuuvres parents dont les enfants faisaient des crises (pfft, moi quand ça m’arrivait, je prenais mon enfant sous mon bras et je retournais chez nous.   Genre une fois par année) , ceux qui devaient négocier avec leurs enfants chez le docteur pour qu’ils se laissent examiner.

Est venue Punky.  Un peu plus turbulente, mais quand même très sage en public.   Elle a parfois des soubresauts , mais habituellement on s’en sort très bien.   J’ai continué à regarder les parents un peu de haut.  Un peu moins, mais quand même, moi mes enfants ils étaient tenables.

Puis est née Miss Dragon.   Miss qui à 6 mois hurlait sa vie quand une madame osait la regarder dans sa poussette.   Miss qui a pris 2 ans à se laisser approcher par sa grand-mère (et non, je n’exagère pas.  Malheureusement.)   Miss qui encore aujourd’hui déteste pas mal tous les étrangers.  Miss qui , quand elle est de bonne humeur peut donner le sourire à tout le monde autour mais qui, si est de mauvaise humeur peut faire fuir pas mal tout le monde autour.

Et là, tous ceux qui ont eu des enfants pensent que EUX ils savent comment gèrer Miss.   Parce qu’évidement, aux yeux des observateurs extérieurs, quand ton enfant hurle sa vie parce que son frère lui a mis le doigt dans l’oeil, c’est de ta faute.   Et quand je dis hurle sa vie, c’est à prendre au pied de la lettre.    Si vous pensez avoir déjà entendu un enfant faire une grosse crise, multipliez la par 45 , et on devrait s’approcher de l’intensité de Miss.

Vous pensez que j’exagère?  Vous êtes pas les seuls.   L’éducatrice de Passe-Partout, que je prévenais avant la première rencontre du tempérament de Miss, me lança un  »  Vous savez Madame, on est habitués nous autres de gèrer des crises.  On en a vu d’autres.   C’est bien pire pour les parents. »  sur un ton un peu suffisant .  Je me suis contentée de hausser les épaules.   Et de rire deux semaines plus tard quand elle m’avoua qu’elle n’avait jamais vu un enfant hurler tout le long de la rencontre, sans oublié qu’une autre éducatrice avait du venir tenir la porte de l’autre côté pour éviter qu’elle se sauve.   Tiens.  Dans. Tes. Dents.

Tout ca pour dire, que , je me confesse, lorsqu’une petite madame me lance un : Ouain, faut être ferme avec les enfants si on veut pas qu’ils fassent de crises comme ça  ben j’ai juste envie de lui prêter Miss Dragon pour une couple d’heures , question de la rendre un peu dingue.

p.s.  Inquiètez vous pas, je n’abandonnerai pas Miss aux mains d’une madame-je-sais-tout-sur-l’éducation parce que si elle décide d’être sweet elle est plus sweet que n’importe qui au monde.  Une chance.

p.p.s.  Je suis pas toute seule à avoir un enfant comme ça.

I have the kid I used to judge other people for having

Du bonbon à lire pour ceux qui ont des enfants comme les miens!

6 commentaires

  1. Ça me fait penser à bébé fille! Quand j’avertis les infirmières ou docteurs que bébé hurle très fort, on rit toujours de moi en me disant que c’est ok. C’est drôle, mais tout le monde semble dépasser par les hurlements une fois qu’elle a commence à crier! Les cris (multiplié par 45), on connAit ça aussi!! 🙂

  2. Oui, moi quand je me fais dire « et que ta petite est doooooonc collée sur toi, tu la couvres trop sûrement » j’ai le goût de… entk question crise, je suis chanceuse avec ma première comme toi mais le deuxième lui… j’vais le savoir bientôt !! malgré tout c’est qu’après 4 enfants, chu pas inquiète que tu sais les gérer tes enfants!!!!

  3. Messemble que c’est à la mode ça. Croire qu’on ferait mieux si c’était notre enfant, croire que NOUS on est meilleur pis on aurait jamais fait telle ou telle affaire de même… dit la belle madame avec son unique enfant non turbulent qui regarde une famille de cinq. Facile de juger, hein ! Merci pour cet article. 🙂

  4. Avant d’avoir des enfants, je jugeais. Beaucoup. Je suis sévère avec moi-même et avec les autres. Maintenant, j’avcertius les infirmières et les médecins d’Examiner les oreilles de ma fille en dernier « Parce qu’elle va péter une coche. » Ils me regarde avec des yeux de porc frais et me disent: « Ben oui, madame, on finit toujours par ça.  » Mais quand ils sont obligé d’appeler du renfort pour tenir les jambes de ma démonette en furie qui crache bave et venin, et qu’il n’ont toujours pas écouté ses poumons, ben je ne peux que soupirer. Moi, je vous l’avais dis, hein…

  5. Je te comprends…. j’en ai un Bébé Dragon. Pourtant j’ai suivi la même recette qu’avec le premier LOL! Autant qu’il peut etre tout sourire, faire des bye bye aux passants et la pose devant la caméra, autant que mon chum et moi on se dit oh non faut pas faire fâcher la bête!!! Parce quand monsieur Dragon est pas content, il nous le fait savoir même s’il parle pas encore! Je n’oublierai jamais cette fois au Ikea….

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *