Jeudi confession

Je l’ai souvent répèté, c’est important pour moi de m’impliquer à l’école de mes enfants.   Et c’est vrai.  Mais.  Parce qu’il y a un mais.   Je suis membre du conseil d’établissement et de l’organisation de parents, pas juste pour l’implication.   Mais aussi, parce que c’est des réunions.  Le soir. Toute seule.   Et je me sauve de l’enfer  la routine souper-bain-histoire-dodo.   Puis, pire.  Chaque fois que je m’en vais, je dis à Chéri que les filles sont dûes pour un lavage de cheveux.   Et je m’en vais , sans culpabilité, avec comme musique de fond une fillette qui hurle qu’elle ne veut pas d’eau dans les yeux.

Mais y’a pire.   Coudonc, je suis vraiment indigne.   Ça se pourrait, que je sois restée vague sur l’heure des réunions en question.  Et c’est possible – on reste dans les suppositions là – que j’aie quitté la maison un peu plus tôt que nécessaire.  Puis que je sois restée dans mon auto 20 minutes à jouer à Candy Crush Saga.  Genre.

Parce que des fois, jouer à jeu débile, sans se faire demander quoi que ce soit, c’est ce que ça prend pour nous permettre d’apprécier le chaos de la routine du soir le reste des jours du mois.

3 commentaires

  1. Aaaah que je te comprend! Moi ce qui me tue, c’est qu’à chaque fois que j’ai un rendez-vous, je dois affronter le regard de « Pauvre de moi j’ai fait pitié toute la soirée » quand je reviens… Mais comme c’est toujours moi qui est le plus partie des deux, ben… J’me sens coupable! :/

  2. Hahaha! Tu me fais trop rire! J’utilise le truc des cheveux moi aussi. Mon grand bain en coeur, y’est ben beau, mais y’est dont ben creux! Quand je peux refiler à l’homme, je ne me gène pas! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *