Jeudi confession

2

Jeudi confession :  je me sers de mes enfants pour parvenir à mes fins.    Faut savoir, mes filles sont d’habiles négociatrices avec leur père.   Je croyais avoir du talent, mais quand je les vois réussir à obtenir ce qu’elles veulent avec un seul petit regard ou encore un câlin, je me dis que j’ai encore des croûtes à manger.

Alors plutôt que de rivaliser avec leur talent, bien j’ai décidé de le mettre à contribution.   Zucchini vient me voir pour quelque chose qui, je me doute, ne fera pas nécessairement l’affaire de Chéri?  Je lui lance un :  Demande à ton père!   suivi d’un: Oublie pas de lui dire s’il-vous-plait papa d’amour et de lui faire un câlin.  90% du temps ça fonctionne.Ou encore, lorsque j’ai envie de faire une folie qui ferait plaisir aux petits, je lance à mon chum, plus ou moins convaincu :  Mais imagine la face de joie que Punky ferait! et le dossier est clos.

Je ne suis peut-être pas aussi bonne négociatrice que mes filles, mais je suis tout de même pas mal rusée.  Faut juste pas le dire à Chéri.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *