Jeudi confession

Chez nous, dans le sous-sol, il y a une salle de jeux.  Et la plupart du temps j’essaie d’oublier son existence.  Mais une fois de temps à autre, je descends dans le sous-sol pour aller chercher quelque chose et là je marche sur un Playmobil, je m’enfarge dans un livre et je trouve un morceau du jeu de Monopoly que je cherchais depuis 4 mois.  Et là je me dis qu’il faudrait que je m’arrange pour que les p’tits fasse le ménage.

Et si vous avez des enfants comme les miens, leur demander de ranger revient à leur demander de jouer avec tout ce qui traine sans rien remettre à sa place.

Faque, j’utilise mes tactiques de mère d’expérience pour les motiver.  Promesse d’écouter un film en échange d’une salle de jeu où on voit le plancher.  Permission d’inviter des amis pour remettre la salle de jeu en désordre . Ce genre de chose.

Mais des fois, je me confesse, j’utilise des tactiques un peu plus … douteuses.  Comme cette fois où je suis descendue au sous-sol pour me rendre compte que mes p’tits avaient sorti des jouets au lieu de les ranger.  Faque je me suis assise dans les marches en leur disant que je faisais la grève de faire le souper tant que la salle de jeu n’était pas rangée.  Ok. Mon souper était dans le four pis ils ne le savaient pas, mais c’est un détail.  Vous n’avez jamais vu ma progéniture ranger aussi efficacement.  Bon, ils ont compris le subterfuge quand l’odeur m’a trahïe, mais reste que la salle de jeux a été propre dans un temps record.

Je sais, je sais, c’est pas fin, mais c’est quand même un peu drôle.

2 commentaires

  1. Il y a aussi la tactique du gros sac de vidange qui est extèmement efficace! Je leur dit que tout ce que je trouverai sur le plancher dans 10 minutes ira dans le gros sac de poubelle et disparaîtra à tout jamais! je n’ai jamais rien à mettre dans le sac quand je passe! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *