Jeudi confession

Si vous fréquentez des groupes de parents Facebook ou autre déclancheurs d’urticaire du genre, vous le savez, les parents sur les zinternets ils sont parfaits.  Leur progéniture ne joue qu’avec des jouets en bois, éducatifs.  Ils ont les enfants les plus polis et les plus intelligents.  Leur maison est toujours impeccable.  Les devoirs sont faits sans que personne ne rouspète.  Les lunchs -équilibrés – sont préparés dans la joie et l’allégresse par les p’tits eux-mêmes, sans que les parents aient besoin de menacer de couper le wifi.

Dans la réalité, c’est de même juste quand ils l’écrivent sur les zinternet.  Je le sais.  Vous le savez probablement aussi.  Pis eux ils le savent.  Mais tsé les apparences…   Je digresse.

Donc, je disais, les parents-parfaits-des-zinternet ils sont incroyables.  Et pour que leurs p’tits commencent la journée du bon pied, ils leurs concoctent des déjeuners incroyables.  Gruau-avec-2143-graines-sans-aucun-sucre-cuit-toute-la-nuit servi avec des fruits fraichement cueilli et taillés en formes ludiques pour le grand plaisir de tous.

Moi, chez nous, je me confesse, c’est pas ça.   Vous savez les céréales que les parents-parfaits-des-zinternets pointent du doigt en disant que J.A.M.A.I.S. ça ne rentrait dans leur maison (bien rangée) parce que c’est l’équivalent de donner 34254 cuillères de sucre à ton p’tit avant de l’envoyer apprendre (dans une école-avec-5435-projets-éducatifs-hors-du-communs-pour-petits-génies)?  Ben moi, j’en achète pis je leur en donne.  Oui, oui.  Ça m’arrive de leur offrir des céréales colorées avec un toucan sur la boite même si c’est pas la meilleure affaire du monde.  Parce que les matins d’école chez nous, ça ressemble parfois (souvent?) à une course avec 325543 obstacles (un enfant qui refuse de se lever.  un enfant qui a oublié qu’il devait apporter un objet spécial pour une présentation. un enfant qui se couche en boule sous une couverte sur le divan après que t’aille passer 32 minutes à le convaincre de se lever.  un enfant qui a oublié sa boite à lunch à l’école la veille.  un enfant qui n’a pas fait sèché ses mitaines le soir précédant.  un enfant qui trouve que sa soeur est trop proche de lui.  un enfant qui ne veut rien manger parce qu’il n’y a R.I.E.N. pour déjeuner chez vous (rien étant 21343 options. mais aucune qui ne l’intéresse).  F

Faque si je peux alléger mes matins en leur offrant un déjeuner un peu sucré une fois de temps en temps, je ne me sens pas coupable pantoute, quoi qu’en pensent les parents parfaits des z’internets.  Le toucan, des fois, il me permet un matin un peu plus relax et je m’assure de ne pas leur donner trop de sucre ailleurs dans la journée – en gardant tout le chocolat de la maison pour moi toute seule tsé.

Un commentaire

  1. J’ai adoré ton post! Parce que chez nous des enfants qui se couchent en boule sur le planché de la cuisine enroulé dans leur couverture et qui refusent de s’habiller et de déjeuner quand il nous reste 5 minutes avant de partir pour l’école ça arrive tout le temps! et qui trouvent que leur soeur est trop proche ou les regarde trop et que ça justifie une chicane… tous les matins sont des courses à obstacles chez nous !! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *