Jeudi confession

Une des joies(!) de la parentalité moderne, c’est de gérer les écrans.  On se culpabilise de se servir de la télé comme gardienne le temps de finir le souper.  On se demande si on a choisi des applications assez éducatives sur le Ipad.  On réfléchit à savoir quel contrôle parental on devrait installer.   Pis tout le reste.

Pis dans tout le reste, y’a la fois que ta progéniture qui est maintenant assez grande pour communiquer relativement bien par écrit te demande pour avoir un courriel, un compte Facebook, une chaîne YouTube pis 3 ou 4 autres affaires sur lesquelles tu perds un peu de sommeil.

Oui, mais maman, tous mes amis se parlent sur messenger.

Moi, j’ai fini par flancher.  Après avoir eu des discussions, avoir fait de la prévention et mit des règles.   Dont celle que pour le moment je devais avoir les mots de passe pour pouvoir jeter un oeil sur ce qui se passait. Parce qu’on pense toujours avoir fait le tour de toutes les situations possibles, il reste toujours quelque chose auquel on a pas pensé.

Alors, de temps à autre je jette un coup de oeil.  Pis je me confesse, même si le but de la chose est de vérifier que ma grande ne soit pas victime d’une arnaque, ne décide pas d’intimider quelqu’un (parce que nos p’tits chérubins sont parfois autre chose que des victimes) ou quelque chose du genre, l’affaire qui m’a donné de l’urticaire c’est les chaînes de lettres pis l’écriture SMS.  La fois où j’ai reçu un texto qui disait quelque chose comme « Maman c tu où est mon chandail » je me suis dit que j’allais mettre deux autres règles à l’utilisation des écrans chez nous :  Tu m’écris comme il faut pis tu ne fais pas suivre une affaire qui te demande quel pourcentage d’amis on est.

Parentalité moderne.  Mais pas si différente.  Ma mère corrigeait les p’tits mots qu’on laissait sur le comptoir, moi je corrige des courriels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *