Jeudi confession

Avant d’avoir ma première, je me disais que lorsque j’allais avoir des enfants, j’allais être une mère cool.   Pas celle qui chiale et qui capote pour 3425 raisons, la mère relaxe, la mère qui ne s’en fait pas trop pour rien.

HAHAHAHAHAHAHAHAHA!

Vaut mieux en rire.   Si vous n’avez pas encore d’enfants, je vous fait une mise en garde, à peu près tout ce que vous avez comme idées va se révèler être l’opposé de ce que vous allez vraiment faire.  Si vous en avez déjà, vous connaissez l’adage : Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants!    Tout ça pour dire que lorsqu’il est question de maternité (et de parentalité) y’a beaucoup de choses qui ne se passent pas comme prévu.

Et le mois dernier, c’est là que j’ai réalisé à quel point j’étais dans le champ.   Je me confesse:  Non seulement je ne suis pas la mère cool par excellence, mais en plus, je suis devenue un peu (beaucoup?) chialeuse et intolérante.   Ne vous en faites pas pour mes enfants, je ne chiale pas contre eux (après tout, ce sont eux qui dans quelques années vont faire mon ménage, lavage, cuisine. Tsé.) mais plutôt contre les gens en général.  Ça m’a sauté aux yeux lorsque je me suis réjouie de voir la police stationnée au coin de la rue chez moi pour surveiller les *****  (insérez l’insulte de votre choix) qui ignorent l’arrêt obligatoire.   Pas si pire vous dites? Et si je rajoute que c’est moi qui passe son temps à faire des plaintes à la ville et à la police.   Faque voilà, à l’aube de la mi-trentaine, je m’assume :  je suis une vieille chialeuse.

7 commentaires

  1. Mon doux que c’est vrai que nos idées préconçues changent dès que bébé arrive! J’imagine qu’on rêve toutes d’être cool et compréhensives… un beau rêve oui!

  2. Moi le pire (pour moi) c’est quand je me surprend à parler à mon bébé avec une petite voix aigüe que je m’étais promis de ne jamais au grand jamais utiliser! Tsé genre « Oh le p’tit bébé d’amour chéri tout plein à sa maman! » Souvent, je m’arrête en plein milieu de ma phrase pour me juger moi-même… Puis je me dis que c’est une perte de temps, aussi bien l’exprimer comme ça sort! J’apprends, lentement mais sûrement…

  3. Petitesvagues, des études universitaires très sérieuses ont démontré scientifiquement que le « parler bébé » qu’on utilise assez spontanément avec ces petits êtres est celui qui est le plus susceptible de leur apprendre à parler. On met beaucoup d’intonation, on sépare les syllabes, on utilise une voix aigüe et il y a de l’expression dans notre visage et notre voix, c’est tout à fait ce qu’il faut et les mères font ça sans avoir lu aucune étude depuis des siècles et des siècles, eheh!

    1. Merci beaucoup Une femme libre! Je me sens soudainement très intelligente! 😉 Eh qu’on est hot, les p’tites mères! 😀 Non mais sans blague, merci beaucoup, je vais arrêter de me juger! 🙂 On en apprend des choses ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *