Jeudi confession

Dans la vie, je ne compte plus les fois que j’ai regretté des paroles.  Moi, mes enfants, ils vont faire ceci…  Moi, mes enfants, ils ne feront pas ça… 

J’ai appris – à coup d’orgueuil froissé – que je ne devrais pas prononcer les mots Moi mes enfants …

Mais avant d’être titulaire de toute cette sagesse (!) je les ai prononcé à plusieurs reprises ces mots là, ou des variantes.

Moi, mon fils ne jouera pas au hockey.  HEILLE, pas question que j’inscrive mon p’tit dans un sport où les parents sont parfois un peu intense, que je sois obligée de me lever aux p’tites heures du matin la fin de semaine pour aller me geler les fesses dans un aréna, pis tous les autres préjugés que j’avais.

Évidemment, comme je suis une mère faible (mais aussi une mère capable d’introspection tsé!) devant les yeux suppliants de mon fils je l’ai inscrit au hockey.

Je me confesse :  j’aime ça.  Oui, je me lève vraiment trop tôt le dimanche matin (oui, le dimanche matin tsé).  Pis je me suis rajouté des pratiques dans mon horaire déjà trop chargé.  Mais j’aime ça pareil. Pis je suis un peu gaga.  Ok beaucoup.  Je prends des photos pis je filme les bons coups de fiston.  Pis hier soir, avant qu’il s’endorme je lui ai murmuré à l’oreille de ne pas m’oublier lorsqu’il serait une vedette de la LNH, tsé.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *