Jeudi confession

Le retour à l’école et le retour au travail en même temps m’ont obligée à devenir une personne organisée.  Bon, ok, j’exagère peut-être, une personne semi-organisée.  Reste que je suis pas mal fière de moi quand je réussis à préparer les lunchs de tout le monde la veille pis que je n’ai pas besoin de me lever à 4h pour tout préparer ça.

Bon, je l’ai dit, je suis déjà écœurée des lunchs.  Mais faut faire avec.  Alors je m’arrange pour que ça soit le moins compliqué possible.  Genre de cuisiner pour qu’il y ait assez de restes pour les lunchs du lendemain.  On est 6 ici, faque faut que je cuisine pour 12 personnes.  Chaque soir.  Ouin.

Et là, je vais vous faire une confidence : des fois, ça fait mon affaire.  Voyez-vous, faire cuire quelque chose sur le BBQ pour 12, ça veut dire faire deux batchs.  Je fais la première pour les p’tits.  Pis pendant que je travaille très fort à faire cuire la deuxième, Chéri, lui, s’occupe de servir les enfants, de se faire demander 324546 affaires en même temps pis toute.  Pendant que je suis dehors.  Assise.  Sans que personne ne me demande rien.  À surveiller ma cuisson. Tsé, mon chum me l’a assez répété : le BBQ, faut surveiller ça constamment.  Faque je l’écoute.  Pis je relaxe.  Et je rigole un peu à voir Chéri avec la broue dans le toupet.

Un commentaire

  1. Goooooo toiiiiii! Moi aussi, je suis pas mal fière de moi quand je réussis à préparer le lunch la veille (tsé, j’en ai yinque une…). D’ailleurs, ça me rappelle… J’ai un lunch à préparer, moi là! Bye

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *