Jeudi confession

Les parents à la maison me comprendront, c’est souvent quelque chose de sous apprécié.  Pis malgré toutes les complaintes, les articles sur internet puis tout le reste, ça ne change pas tant.

Mais, faut que je me confesse, j’ai trouvé la façon infaillible de changer tout ça.  Maintenant, Chéri voit à quel point c’est incroyable d’avoir un parent à la maison.  Mon truc?  Retourner travailler.

Chéri, en train de faire faire les devoirs de l’une, de préparer les lunchs des autres et de consoler l’autre, a réalisé que un parent à la maison ça te rend la vie « légèrement » plus facile.

Sur ce, je vais retourner signer les 3253 papiers d’école pis plier du linge, à l’infini. À 22 heures le soir.  Je prendrais bien un parent à la maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *