Jeudi confession

On dit qu’un malheur n’arrive jamais seul.  Cette semaine mon robinet de cuisine a rendu l’âme parce qu’il était probablement trop usé de toute la vaisselle qu’on fait depuis 3 semaines parce que mon lave-vaisselle est (encore) mort.  Ah, et j’ai eu un mega trou devant ma maison pour réparer un tuyau, ce qui veut dire que maintenant j’ai pu de gazon sur la moitié de mon devant de terrain.  Et pour couronner le tout j’ai aperçu la pancarte qui annonce le retour à l’école dans 6 jours (et je ne suis pas prête).

Les deux premières semaines sans lave-vaisselle se sont très bien passées. Oui, même à 6 personnes.

Parce que mon chum était en vacances et qu’il a fait toute, toute, toute la vaisselle.  (Je sais, il est hot.)

Je me confesse, j’ai pas la moitié de la volonté de mon chum.  Et après à peu près 3 secondes et quart de vaisselle j’ai renié tous mes beaux principes écologiques et je me suis dirigée au magasin le plus proche pour acheter de la vaisselle jetable. Je sais, c’est pas bon pour la planete et pour l’avenir de mes p’tits. Mais faire la vaisselle 23h par jour parce que mes enfants semblent être les plus grands consommateurs de verres du monde, c’est pas très bon pour moi, ni pour ma patience avec eux.  Je suis poche, mais c’est ça.  Là, j’attends de pied ferme le réparateur de lave-vaisselle demain, pour l’avenir de la planète pis pour ma santé mentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *