Jeudi confession

  Avec le mois de décembre sont de retour les lutins.  Peut-être pas chez vous, et c’est correct, mais chez nous, ils sont là au grand bonheur de mes enfants.

J’aime ça voir les étincelles dans leurs yeux lorsqu’ils découvrent au matin les gaffes des lutins.  La magie dans leur voix lorsqu’ils racontent les trucs à leurs amis.

Mais je me confesse, après toutes ces années, je suis un peu (!) tannée des lutins.  Parce que, je ne sais pas trop pourquoi, je ne veux pas leur refaire faire la même chose qu’ils ont déjà fait.  Alors, les possibilités diminuent.   Et avec le retour au travail, les devoirs, le hockey-école, les enfants qui s’endorment plus tard que lorsqu’ils étaient petits, ce qui arrive pratiquement à chaque jour c’est que je suis enfin dans mon lit, avec ma couverte chauffante, à niaiser sur les zinternets.  Pis là je vois une photo de quelqu’un qui a eu une bonne idée pour son lutin pis je me rappelle que les miens sont à quelque part dans la maison.  Pis faut que je trouve la motivation pour quitter mon lit chaud.  Faut que je trouve l’inspiration pour le mauvais coup :  pas déjà fait, à l’épreuve des chats, approprié pour les enfants (parce que tsé, j’en ai des idées, euh, pas très kid-friendly) pis tout le reste.  Pis je pense à la face de mes enfants au matin, et je me lève.  Pis je sacre un peu par en dedans.   Mais surtout les étoiles dans leurs yeux.

Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour nos p’tits, hein?

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *