Jeudi confession

2Avoir une grande famille, ça vient avec des avantages (j’ai plein de main d’oeuvre pour faire les affaires plates comme vider le lave-vaisselle) et des inconvénients (comme aller à l’épicerie 213 fois par semaine).  Et la plupart du temps, les avantages surpassent largements les inconvénients.

Sauf 2 fois par année :  au changement de saison.  Je me confesse, l’affaire que je trouve la plus désagréable avec le fait d’avoir 4 enfants (si on exclu la-maladie-dont-je-ne-veux-pas-prononcer-le-nom) :  être obligée de faire le ménage des tiroirs pour changer les vêtements d’été pour ceux d’hiver et vice-versa.  Avec la gang, ça ressemble un peu à gravir l’Everest.  Avec 4 enfants qui se plaignent tout le long.

Parce que voyez vous, c’est pas juste d’avoir 230592 morceaux de linge étendus un peu partout dans la maison.  Ne non.  Faut aussi voir ce qui fait encore et ce qui ne fait plus.  Et apparement, essayer du linge pour mes enfants c’est l’équivalent de se faire peigner le matin :  de la torture.  C’est dans ce temps là que je rêve de déménager dans un pays chaud.  Pas pour la température clémente ou la plage, nope.  Juste pour ne plus avoir à faire la mausus de rotation des vêtements des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *