Jeudi confession

courCette semaine, alors que je revenais de l’école avec les enfants, j’ai trouvé dans ma cour 4 grands ados qui s’amusaient dans les jouets de mes enfants et qui se sont rapidement sauvés à ma vue.

Et lorsque mon voisin m’a informé que les p’tits mausus s’en donnaient à coeur joie sur mon trampoline qui menaçait de rendre l’âme, j’étais frufru comme diraient mes enfants.

C’est là que ça m’a frappé, je me confesse, j’ai réalisé qu’il y a une vingtaine d’années … j’étais une p’tite criss.

Ben oui, si mes voisins avaient eu un trampoline alors que j’étais ado, je serais probablement aller faire du cardio dessus lorsqu’ils étaient absents.   Et comme les écrits restent et que je ne veux pas donner des idées à ma progéniture, je vais passer sous silence les niaiseries que j’ai faites.  Mais disons que j’imagine très bien la frustration du monsieur qui habitait à 3 maisons de chez nous quand il apercevait son jardin, carottes en moins.

À tous les voisins de mon passé, oups, désolée. Et aux p’tits ados qui viennent se balancer dans mon hamac : je suis un peu plus rusée que mes voisins du temps.  J’ai un super ScareCrow qui m’a permis de me débarasser des moufettes sous mon cabanon et qui je suis certaine sera très efficace pour chasser les grands enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *