Jeudi confession

veloIl y a de ces choses dans la vie qu’il est de bon ton d’aimer.  Prenons le café par exemple, il semblerait que c’est LA patente que tout parent a besoin pour fonctionner.  Alors lorsque j’annonce tout bonnement que je n’aime pas ça, on  :

  1. Me regarde comme si je venais d’annoncer que je donne un p’tit peu d’arsenic à mes enfants le matin.
  2. Essaie de me convaincre que je devrais en boire parce que tsé, c’est ça que ça prend pour se réveiller.

Je vous jure, j’arrive à fonctionner sans.

Mais bon, il y a de ces intouchables.  Ce qui fait qu’à chaque printemps je me fais la même réflection.  Et que chaque printemps je la garde pour moi.  Parce que j’haïs ça avoir des discussions qui ne mênent à rien.

Sauf que, ce printemps ci, peut-être parce que j’étais dans un mood de chialage, alors que j’étais en voiture avec Chéri et qu’on passait devant un stationnement qui débordait en face de l’une de celles-ci, je me suis exclamée :

« Moi là, j’haïs ça les cabanes à sucre.  L’idée d’aller là me donne de l’urticaire. »

Bon, mon chum devait s’en douter, parce que depuis qu’on est ensemble, on y a mis les pieds une seule fois et l’idée ne venait pas de moi.

Si tout le monde semble vouloir faire un pélerinage à la cabane au mois d’avril, moi j’espère seulement ne pas avoir d’invitation parce que je commence à être à court d’excuses pour me défiler.

Là où les gens vois une sortie familiale si plaisante, moi je pense à la bouffe que je ne mangerai pas – nope, pas pour moi la soupe au pois, le jambon sucré et les oreilles de Christ – , à la proximité des tables et par le fait même des inconnus qui pourraient presque piger dans mon assiette, aux enfants tout gommants de tire sur leur manteau et dans leur cheveux et à la bouette dans laquelle mon fils va inmanquablement se vautrer.

Tirez moi des roches, mais moi, je préfère manger ma tire chez nous, en cachette des enfants, devant Netflix.

Pis là, je le sais, vous allez me dire que c’est parce que je n’ai pas trouvé LA cabane à sucre.   Mais c’est comme pour le café, ça donne rien d’essayer de me faire changer d’idée.

8 commentaires

  1. Hahaha ! 100% D’accord avant même d’avoir un enfant ! Comme dit Jonathan Roberge, aussi bien manger un déjeuner brunch ou du constructeur XD

  2. Je n’aime pas le café non plus et j’ai droit aussi aux phrases insistantes pour essayer de me convaincre que c’est donc bon, merveilleux, l’invention du siècle…

  3. Les cabanes commerciales ont tué la beauté de la vie plein air familiale – oui, oui, la tradition… Faut connaître quelqu’un qui a une cabane à sucre qui n’est pas commerciale sans tubes avec chaudières (j’ai une amie qui en a une, avec son chum, ils passent 1 mois à s’en occuper, invitent des amis proches, font une bonne job de sirop). Alors, c’est vraiment plus que chouette: petits chalets rudimentaires autour de la cabane (où on fait bouillir l’eau d’érable) et où on couche une ou deux nuits, promenades avec les amis et les enfants dans les bois, doux feu le soir, bon vin au chaud et repas super avec ou sans sirop! Je suis assez jeune et j’ai aussi connu un oncle qui avait une cabane avec chevaux. Et non, y’a jamais eu d’oreilles de christ! Juste des vieux autour d’un café dehors, qui se jasaient ça, avec les jeunes cousins qui couraient autour.

  4. Moi non plus, pas capable les cabanes à sucres!

    Heureusement, on en a une familiale… quand on y va, on prend l’eau d’érable, on la fait bouillir dans la bouilleuse, on la met sur la neige pis on mange des chips (pis on prend un p’tit verre desfois, même) en gang, les pieds dans la neige, une douce journée de printemps. Pas d’inconnus, pas de repas trop copieux et graisseux (je n’ai jamais vu le lien entre ce genre de repas et les cabanes à sucre en fait…), juste une bonne tire dehors, tranquille!

  5. ahhhhh…. concernant la cabane, je n’ai rien a dire. Une fois par année ou par deux ans, ca me va. Mais le café…. Comme je n’aime ni la bière ni le vin, je coupe court aux arguments des gens en disant. « je n’aime aucune boisson de grand. Pas de café, de bière de vin. Je ne veux pas vieillir! en règle générale, les gens sourient et passe à autre chose 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *