Jeudi confession

Paulette1L’année 2016 avait commencé de façon plutôt triste, avec notre chaton a qui on a dû dire au revoir.  Les larmes de mes enfants ont failli me faire courir à la SPA cette journée là.  Heureusement, c’était fermé.   On a donc expliqué à Punky qu’elle aurait un nouveau chaton lorsqu’on en trouverait un qui conviendrait à notre famille.

Je ne suis pas type chat.  Moi, je rêve d’avoir un chien.  Mais je suis aussi paresseuse, alors ce rêve va rester un rêve tant que les enfants ne seront pas en mesure de s’en occuper seuls.  C’est pour ça qu’on a opté pour le chat, c’est un peu moins d’entretien.

Puis, y’a 3 mois, une amie d’une amie a eu des chatons.  C’était des chatons d’écurie, parfait pour ma fille et son amour démesuré des chevaux.  On lui a expliqué qu’elle l’aurait lorsqu’il serait sevré.  Comme c’était un peu loin d’ici, elle ne l’a vu que sur photo et devait attendre que la propriétaire passe dans notre coin.  Ce qui devait être le 4 avril.  Punky comptait les dodos religieusement.

Finalement, le chaton est arrivé un peu d’avance, on a pu faire une surprise à Punky qui l’a reçu à Pâques.  Et j’ai eu les larmes aux yeux en voyant sa réaction.Paulette

Paulette – c’est son nom – s’est bien adaptée à notre famille.  Malgré l’attention constante des filles et l’amour un peu trop débordant de fiston.  Elle est gentille,vraiment cute, juste assez énervée, et elle prend même son bain régulièrement par elle-même.

 

Pis là, je me confesse, je pense qu’elle est même en train de me faire devenir type chat.  Moi, la fille qui laisse d’habitude à mon chum le soin de s’occuper des minous, j’ai même dormi avec elle pendant l’absence de Chéri.  Puis quand je travaille, je vais la chercher pour m’accompagner.  Alors ne vous surprenez pas, si, quand mes enfants partiront de la maison, je deviens une crazy cat lady hé! hé!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *