Jeudi confession

1Être parent, c’est vraiment beau.  Être parent au quotidien des fois c’est lassant.  Les petites choses, la routine, la discipline, disons le, parfois ça épuise.  Physiquement, mais surtout mentalement.

Pour passer au travers, et garder ma santé mentale j’ai developpé plusieurs trucs : choisir mes batailles, couper les coins ronds pour certaines choses et me parler intérieurement.

Je me confesse, le dernier truc c’est le plus efficace.  Chaque fois que mes enfants font quelque chose qui me fait lever les yeux au ciel je me parle intérieurement, me racontant ce que j’aurais envie de leur dire.  Et ça me fait rire.

Puis, je me trouvais super indigne de faire ça jusqu’à un soir où je soupais avec Chéri et que les enfants étaient dans la douche.  Comme c’était le premier moment de la journée où je relaxais enfin, je voulais justement relaxer.  Et c’est à ce moment qu’une des filles est arrivée.  Nue.  Détrempée. En hurlant.  Mammmmmmmmmmman.  Mon frère m’a poussé. Dans. La. Douche.     Mon regard est mes grognements ont convaincu la nudiste de retourner dans la douche.  Et à ce moment mon chum m’a regardé et m’a lancé : Ça t’arrives tu d’avoir envie de leur répondre « Ben pousse le! » ?   C’est pour ça que mon chum, c’est mon âme soeur, je sais qu’il y a au moins une personne qui partage mes indignités.  Parce que c’est ben drôle de se parler par en dedans, mais c’est encore plus l’fun de partager le four rire avec quelqu’un.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *