Jeudi confession

1Les vacances des fêtes ne sont pas très loin derrière nous.  La routine a tranquillement repris sa place.  Je ne sais pas si c’est la succession de papier m’annonçant qu’il y a un 34543ème cas de streptocoque dans la classe d’un de mes enfants, les devoirs qui n’en finissent plus (préparer 3 présentations orales dans la même semaine, c’est pas très bon pour l’écoeurantite), à moins que ce soit la course du matin pour s’assurer que tout ce beau monde embarque dans l’autobus à l’heure, nourri, habillé correctement et peigné ( trois filles, trois séances de cris matinaux parce que je les torture leur démêle les cheveux), mais je me confesse :  j’ai hâte en (insérez ici le qualificatifs de votre choix) aux vacances d’été.

Je rêve de matins tranquilles, de menus improvisés à la dernière minutes, de sorties impromptues, de déjeuners qui sont aussi le dîner, de journées en pyjamas pour tout le monde, pis tout le reste.

Bon d’ici là, je vais continuer à espèrer un congé tempête et à compter les dodos jusqu’à la prochaine pédago.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *