Jeudi confession

12353950_1712365435648211_1388491235_nJe me rappelle avoir lu, alors que j’étais enceinte de ma première, qu’on ne devrait jamais menacer un enfant de le priver de dessert s’il ne finissait pas son assiette.  Comme ça faisait du sens, pour donner aux enfants une relation saine avec la nourriture, j’ai décidé d’appliquer ce principe.

Je suis hot, hein?  Pas tant.  Parce que je me confesse, ça m’arrive de dire à mes enfants qu’ils seront privés de dessert.  Pas parce qu’ils n’ont pas mangé tout leur brocoli (de toute façon, ils mangent plus de légumes que moi!), non.  C’est que, lorsque je suis seule avec la gang pour le souper, il m’arrive de finir pas mal après eux – le temps de servir tout le monde et de répondre aux 32463354 demandes.  Et je les envoie jouer pendant que je savoure mon souper en silence. Mais, il arrive que mes enfants décident que de manger tranquillement soit un privilège réservé à n’importe qui d’autre que leur mère et viennent interrompre mon souper à maintes, maintes et maintes reprises.  Pas pour avoir une conversation là, mais plutôt pour se plaindre de leur fratrie et essayer de m’impliquer dans leurs chicanes.

Qu’est-ce que je fais dans ce temps là?  Je sors l’arme ultime.  « Si vous ne me laissez pas finir de souper tranquille vous n’aurez pas de dessert! » C’est peut-être pas mon meilleur move, mais ça marche.   Pis certains soirs, c’est ça que j’ai besoin, que ça marche.

 

Un commentaire

  1. Ooooh que je l’utilise souvent, celle-là! Surtout parce que si c’était juste de ma fille, elle ne mangerait JAMAIS! Genre jamais jamais jamais, même pas une bouchée! Alors, peut-être qu’elle va avoir une mauvaise relation avec la nourriture, mais au moins elle en a une, de relation! (Sans blague, j’espère trouver une meilleure stratégie bientôt, mais j’ai pas grand espoir : elle a 3 ans et elle est comme ça depuis ses six mois (soit depuis qu’elle a commencé à manger!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *