Jeudi confession

12338531_1219411734740629_18942646_nSi je devais nommer une seule affaire qui a révolutionné ma vie de mère :  Netflix.  Ça n’existait pas à ma première, ou du moins c’était à ses balbutiements.  Faque, j’allais me louer des séries au club vidéo pour passer au travers des têtées groupées et j’étais de mauvaise humeur si la saison suivante était déjà sortie.

Netflix m’a permis d’avoir toujours quelque chose à faire lorsque bébé buvait sans arrêt ou encore que tout le monde dormait et que j’étais trop paresseuse fatiguée pour faire du ménage, je pouvais m’installer dans mon lit et binge-watcher une série quelconque.

Bon, si on se fie à quelques articles psycho-pop, les couples qui durent partagent des activités, et Chéri et moi on partage allégrement notre compte Netflix, on regarde ensemble toutes sortes de séries.  On a des goûts semblables, on s’entend presque toujours sur ce qu’on va écouter.  Le rêve, non?

Ouin.  Le rêve … quand mon chum est à la maison.  Sauf que Chéri, il travaille régulièrement de soir.  Ce qui me laisse seule, dans une maison avec 4 enfants endormis – ou du moins dans leurs lits – avec Netflix comme compagnon.

Faque, je me confesse, j’écoute des séries sans Chéri, en cachette.  Bon, je garde les gros titres pour nos soirées de couples, mais je me permets d’écouter des trucs qui lui plairaient, parce que hein, ben, je suis pas toujours une blonde parfaite.  Désolée Chéri.  Mais promis, je t’attends pour la prochaine saison de Orange is the New Black.  Enfin je pense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *