Jeudi confession

Il fut un temps où je ne mettais jamais les pieds dans un Dollarama.  Je me disais que de toute façon il n’y avait là que des affaires de piètre qualité dont je n’avais pas besoin.

Puis j’ai eu des enfants.  Qui aiment le bricolage.  Les déguisements. Les affaires pour les cheveux.  Les expériences.  Les livres. Les billes.

Pis moi, j’essaie de ranger.  Je cuisine. Je répare. J’arrange. Je prépare les fêtes d’amis. J’emballe des cadeaux.  J’écris des p’tits mots.

Alors, je me confesse, le Dollarama est devenu mon magasin favori.  Je pense que mon budget Dollo est à veille de dépasser celui épicerie. Bon, peut-être pas parce que j’ai 4 enfants gourmands.  Mais vous voyez le portrait.  Moi qui pensait que c’était bon que pour les bébelles cheap, je ravale mes paroles souvent.  Genre, à toutes les semaines, quand je vais dépenser pour des cossins de bricolages. Pis des bonbons pour mes soirées difficiles. Ah, et des bacs pour ranger tous les tuques qui traînent dans mon entrée. Pis, pis , pis …

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *