Jeudi confession

Je ne sais trop comment dire ça, mais je dois me confesser, mes filles puent.  Oui, oui. C’est pas fin, mais elles sentent la vieille grand-mère.  Pas l’odeur de votre grand-maman chérie, non, vous savez celle de la grand-mère des livres d’histoire, un peu méchante, qui chiale parce que les enfants font trop de bruit.  Et cette hypothétique grand-mère se parfume aux huiles essentielles.  Comme la lavande.

Et moi, je suis la mère pas gentille qui spouich de la lavande dans la tête de ses filles aux longs cheveux … dans l’espoir que ça éloigne les poux.  Parce que la rentrée scolaire c’est également être tranquillement en train de manger du chocolat lorsque les enfants sont enfin couchés et recevoir un appel d’un parent assez gentil pour m’avertir qu’il a trouvé des &*()# de lentes.

Ok, si vous avez un enfant aux cheveux courts, qui déteste les toutous, qui ne s’assoie pas collé dans l’autobus, qui ne partage rien et que vous lui faite l’école à la maison, les poux ça me vous stresse peut-être pas.  Dans mon cas, recevoir ce genre d’appel c’est paniquer à la pensée de passer le peigne fin dans les tignasses frisées de mes filles, de m’imaginer en train de récolter tous les mausus de toutous de la maison, de brûler tous les oreillers.

Faque, moi, je suis prête à ben des affaires pour les empêcher de s’infiltrer chez nous.  Tresser les cheveux des enfants, passer pour la mère pas fine qui ne veut pas qu’ils fassent des câlins aux amis …  pis les faire puer parce que les poux apparement détestent l’odeur de la lavande.  Désolée les filles!

 

3 commentaires

  1. Ma fille pu, pour la même raison ! Et l’odeur de lavande éloigne aussi les amis trop collants.
    Alors je spouich les cheveux bien attachés et mets des goûtes derrière les oreilles et sur la nuque. Parce-que tant qu’a puer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *