Jeudi confession

Confession de la semaine : je ris de mes enfants. Des fois aux larmes. C’est pas fin, je sais. Mais je ne peux pas m’en empêcher.

Vous savez, c’est la 345 eme fois que vous répètez à votre progéniture de rester assise sur ses deux fesses à l’heure du souper. Mais elle a des vers dans le derrière, puis n’est pas capable de s’empêcher de se tortiller, de se lever, de se rasseoir et de bouger encore. Jusqu’à ce qu’elle dépose une moitié de fesse sur la chaise et l’autre dans le vide. Et qu’elle se retrouve sur le plancher, les jambes en l’air. Alors au lieu de me fâcher et de lui dire :  » Ça fait 342 fois que je te dis de rester assise! » bien je ris. C’est plus fort que moi. Et je ris encore. Des fois mon chum me dit d’arrêter, d’autre fois, incapable de résister il se joint à moi. Puis souvent même la Miss-grouille-toujours se met à rigoler.

Alors, je suis une mère indigne, je ris des malheurs de mes enfants (pas tous quand même, juste les petits innofensifs!) et ça fait du bien parce que des fois, vaut mieux rire que de pleurer.

 

p.s.  Y’a que moi (et parfois Chéri) qui a le droit de rire de mes enfants.   Pas vous bon!

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *