Jeudi confession

IMG_7455 Avec la maternité vient la culpabilité.  Du moins pour moi.  Est-ce que je suis assez comme ci?  Est-ce que je suis trop comme ça?  Je devrais faire plus de ceci.  Et un peu moins de cela.

Je regardais mes enfants au début de l’été et je me sentais un peu coupable de ne pas les ammener au zoo.  Ou à la Ronde.  Ou de ne pas faire de camping.  Ou çi, ou ça.

Mais la culpabilité, ça épuise.  Et bon, j’ai besoin de sommeil – on se rappelle, j’ai 4 enfants et un chum qui travaille beaucoup.   Alors je me confesse, cet été j’ai décidé de faire un doigt d’honneur à ma culpabilité … au plus grand bonheur de mes enfants.

Moi qui me trouvait plate, je me rends compte que mes enfants passent le plus bel été de leurs vies.  Puis quand je repense à mon enfance, je me souviens des étés à jouer à la cachette, à botte la canisse, à inventer des spectacles dans mon sous-sol avec ma soeur et ma cousine, de notre bateau dans la piscine.   Je ne me souviens pas des sorties au zoo ou autres trucs du genre, pourtant les photos me disent que oui mes parents y sont allés avec nous.  Je me souviens même vaguement d’avoir déjà mis les pieds à la Ronde mais je ne pourrais même pas dire avec qui et ce que j’y ai fait.   Mais je me souviens très bien de notre cabane dans la cour, nos explorations du ruisseau pas loin et de nos jeux dans le cabanon avec un vieux radio à s’enregistrer.

Alors cet été, mes enfants se font des souvenirs en jouant avec leurs amis le plus souvent possible, en s’inventant des scénarios incroyables de chevaux, en se baignant quand ils en ont envie, en allant trainer à l’écurie avec leur idole (ok, ça je dois l’avouer je suis certaine que ça sera un de leur highlight de leur été, l’avantage de rester à la campagne c’est ça.).

Dans deux semaines, lorsque le professeur va demander aux élèves ce qu’ils ont fait, les miens vont probablement répondre : rien.  Mais j’ai réussi à me convaincre que c’est le plus beau rien du monde.

4 commentaires

  1. Je trouve que il y a une belle réflexion derrière ce que tu dis. Cette été j’avais peu de moyen. Je me sentais totalement prisonnière de ce Feeling que nous rations tous notre été. Pas de camping. Pas de sortie couteuse. Pis aussi on se compare ..les autres ..les autres hein. J’ai décidé de pas baisser les bras. J’ai fait visiter a mes trois enfants l’animalerie. Nous avons monter des montagnes ,vue des paysages a couper le souffles ,monter des cabane a la maison ,jouer dans des parcs..Vraiment du gros simple et facile. Pis j’ai regardé l’essoufflement des parents qui on tenté de mettre le gros $$$ sur leur été. Je me suis demander c’tais qui le maudit qui avait décidé que fallait que ce soit toujours big. Que nos enfants se DEVAIT d avoir des cours parascolaire ..(j ai tout essayé avec ma fille..elle aime pas ça elle bon lol ) Bref. Je fais de moi une anti-conformiste pis j’vais faire ce qui me plait ..on va jardiner tiens. Cuisiner. Jouer dehors. Tenter un paquets d’expériences sans devoir vider son porte -feuilles pis brailler a terre en boule. S’tun peu ça aussi faire la grimace aux capitalisme (tiens on n’ajoute une cause morale pour se réconforter dans nos choix hihi )

  2. Mes enfants aussi n’ont rien fait de l’été… Ah non, c’est vrai, elles ont vedgé, se sont reposées, ont relaxé, se sont ennuyées, ont inventé, et ont passé un merveilleux été!!

  3. Cet été mes enfants ont été au zoo. Camping x 1000. Faite de hélicoptère plusieurs fois. Été aux bleuets, fait du cheval, 4 roues , soigner leur poules, du bateau x 1000 . Je crois pas qu’ils sont plus heureux que les tiens mais ils le Sont. Pas pour le. Nombre d’activités mais le fait que l’amour donner par leur parents, grand parents, proches et amies contribue à 90% de leur bonheur 🙂 c’est ça l’important. Ah et moi aussi je suis à la maison et un mari qui travaille énormément hihi 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *