Jeudi confession

1Chez nous, mes filles jouent autant avec des camions qu’avec des poupées.  Et si mon fils aime bien se déguiser en Capitaine América, il lui arrive aussi de vêtir les habits de la Reine des Neiges.  Je pense qu’on fait une pas pire job moi et mon chum pour leur montrer qu’il n’y a rien qui appartient à un sexe plus qu’à l’autre.   On passe la tondeuse, moi plus souvent que Chéri.  On lave la salle de bain.  Ok, mon chum lave la salle de bain, je suis pourrie là-dedans.  Mais on plie du linge, on fait à manger, on répare des trucs pis tout ça à tour de rôle, quand ça nous adonne.

Sauf, qu’il faut que je me confesse, y’a une affaire qui est du domaine de mon chum : le char.   Bon, je conduis.  Même que c’est pas mal toujours moi derrière le volant même quand on est les deux ensemble, mais pour tout le reste :  YARK.   Quand est venu le temps d’acheter la minivan que j’allais conduire à 99% du temps : je ne l’ai même pas essayée.   J’ai laissé à mon chum le loisir de se promener dans les différents modèles.  Quand il faut changer les pneus, faire le changement d’huile pis toutes les autres affaires:  Chéri s’en  occupe.

Pis aujourd’hui, alors que j’allais reconduire les enfants à l’école, je suis tombée en panne.  Mon premier réflexe?  Sacrer.  Le deuxième, appeler mon chum, comme si par magie il ne pourrait pas faire repartir la voiture à distance.  Notons au passage que mon chum est tout, sauf un gars de char.  Mais moi, j’haïs ça encore plus que lui. Trois voisins qui sont venus à ma rescousse plus tard (les joies d’habiter en campagne, tout le monde est toujours prêt à t’aider), ma voiture est au garage, moi je suis au chaud chez nous pis faut que je me trouve un plan pour que mes filles elles, apprennent que les voitures ça peut être aussi leur affaire.  Parce que c’est pas moi qui va leur montrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *