Jeudi confession

1Je savais qu’avec l’entrée à l’école de mes enfants j’allais être confrontée à plein d’affaires.

Les « je ne veux pas faire mes devoirs » , les demandes pour avoir les mêmes jouets que les amis de classe, les expressions empruntées aux grands de 6ème et tous le reste.

Je pensais avoir le tout pas mal sous contrôle.

Jusqu’à ce qu’une de mes filles revienne un soir en me disant qu’une plus grande, dans l’autobus, lui avait dit qu’elle sentait le pet.

Ok, première affaire, ma fille ne sent pas le pet.  Elle sent même très bon.  Je le sais, depuis qu’elle est née j’ai toujours envie de lui croquer les joues.

Deuxièmement, je m’étais toujours jurée qu’à moins d’un cas extrême je ne me mêlerais pas des chicanes de cour d’école.  Et on peut difficilement qualifier le fait de se faire taquiner sur sa supposée odeur corporelle une situation qui requiert mon intervention.

Et malgré tout ça, je me confesse, j’ai eu envie d’aller voir la p’tite fille en question et de lui dire de se sentir le nombril avant de s’occuper de celui de ma fille.  Pire, j’ai eu le goût de refiler à ma progéniture quelques petits trucs plus ou moins gentils.  Ben oui, je suis pas fine de même.   J’ai finalement résisté à la tentation de m’immiscer dans les chicanes de p’tites filles.   Pour cette fois ci.

 

 

4 commentaires

  1. On sera tous un jour ou l’autre confrontés à ce genre de situation, que notre enfant soit du bon ou du mauvais côté (eh oui, ça peut arriver!). La seule chose qu’on peut leur enseigner, c’est la confiance en eux, en leurs moyens. On doit leur dire qu’elle sentira toujours bon, qu’elle doit croire en elle, en ses valeurs et qu’elle doit s’éloigner de ces moqueries, c’est tout ce qu’on peut faire… Heureusement?!

  2. oups suite de mon message. Ce que Francis disais plus haut c’est bien, d’encourager l’estime de soi chez vos enfants c’est ce qu’il a y de mieux à faire, par contre s’éloigner de l’intimidateur ça fonctionne juste pas. Pour avoir subi de l’intimidation disons de 8 à 15 ans, c’est pas « laisser-faire » les imbéciles qui t’écoeurent, parce qu’ils vont toujours revenir te manger la laine sur le dos. La journée où j’ai décidé que j’étais plus capable de vivre ça, je me suis retournée face à la fille qui m’écoeurait et je lui ai dit qu’elle allait manger mon poing sur son visage de (insérer ici quelques jolies insultes ) . Et puis tiens, elle trouvait ça moins drôle tout à coup. Bref, votre fille est jeune, c’est pte pas grand chose se faire dire qu’elle pue (du point de vue de l’intimidateur), mais si elle se laisse faire, qu’elle ne se défend pas, ça peut dégénérer vite. Aidez là à s’affirmer, à répondre aux insultes et autres niaiseries par l’humour et surtout de lui dire que vous croyez en elle. Je suis pte alarmiste ce matin, la grande qui lui a dit qu’elle sentait le pet cherchait pte juste à écoeurer comme ça n’importe qui, pas nécessairement votre fille, mais ce genre d’enfants là (les intimidateurs), c’est pas long qu’ils ‘spottent » une victime pis qu’ils s’acharnent dessus après.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *