Jeudi confession

4

 

L’autre jour je lisais une discussion sur l’allaitement.  Ok, je sais c’est probablement la pire chose à faire sur les médias sociaux, ça fini toujours en crêpage de chignon inutile.  Mais pour une raison inexplicable, je ne suis pas capable de m’en empêcher.  Bref, comme d’habitude, j’avais des poussées d’urticaire à lire certains commentaires – d’un côté comme de l’autre.

Et là, je suis tombée sur un commentaire d’une future maman qui ne voulait pas allaiter parce que ça allait empêcher son chum de créer des liens avec son bébé.  Je suis partie à rire.   Je sais, ça peut être une crainte légitime, mais dans ma situation j’ai trouvé ça drôle.

Je me confesse :  j’attends le complexe d’Oedipe de mon supposé fils avec impatience.   Oui supposé.  Parce que même si j’ai accouché (oui, oui, je m’en souviens) Junior, si je l’appelle « mon fils »  me répond toujours sans broncher :   Je suis pas ton fils.  Je suis le fils à papa.   Après 3 filles, on m’avait dit tu vas voir, un p’tit gars ça capote sur sa maman.   J’attends encore.

En attendant, quand il est trop tannant, je peux le renvoyer à son père en lui disant : C’est ton fils, pas le mien!

2 commentaires

  1. Du grand n’importe quoi hein? Bien que j’aie allaité exclusivement mes 2 filles, elles n’en ont pas moins un lien fort et indéniable avec leur papa. Suffit de voir le party dans la maison quand il rentre du travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *