Jeudi confession

1L’hiver c’est la saison des virus.  Trois enfants à l’école, ça nous rend pas mal chanceux à la loto des microbes.  Ce qui fait que une semaine sur deux environ, je sers de mouchoir à un nez morveux.

Des enfants malades – quand ils ont hérités des gènes de leur père et qu’ils ne s’endurent plus – c’est vraiment plate.  Mes nuits sont écourtées, mes chandails sont enmorvés, je dois endurer les plaintes des enfants qui sont frustrés de ne pas aller à l’école (même pas une blague).

Cette semaine, j’en ai la moitié qui sont atteint d’un virus qui les fait couler du nez, leur donne de la fièvre et leur fait perdre la voix.

Je me confesse, même si je suis ben triste qu’ils soient malades, la partie extinction de voix … ça fait un p’tit peu mon affaire.   Parce qu’ils sont pas mal plus agréables à soigner quand ils ne peuvent pas se plaindre.

3 commentaires

  1. ahahah Oui, vraiment!

    Hors sujet. Comme ton p’tit dernier trouve ça d’être seul avec maman? Il ne s’ennuie pas trop de ses soeurs?

    Mon #2 s’ennui beaucoup de son grand frère qui est a l’école. Un bébé soeur et une maman c’est pas suffisant faut croire!

    1. Mon petit dernier apprécie pas mal ce moment de solitude. Faut dire que ses soeurs s’en serve régulièrement comme poupée ha! ha!

      1. ahahah j’avoue! Être lui j’apprécierais aussi!
        Mes 2 grands sont intense sur leur petite sœur qu’ils prennent pour une poupée aussi! Alors j’ai un aperçu 😛
        Une phrase que je dis souvent ça : « Lâche ta sœur, c’est un bébé, pas une poupée! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *