Humilier sa mère, même dans ses fonctions urinaires

 

Les toilettes publiques sont, pour mes enfants, un lieu de prédilection pour l’humiliation parentale. Et grâce à vos commentaires à la suite de mon autre billet, je sais qu’ils ne sont pas les seules. Apparement, les fonctions corporelles sont une grande source d’amusement pour les petits.

Fait à noter, les enfants, plus il y a d’oreilles à proximité, plus ils parlent fort. Plus c’est quelque chose de personnel, plus leur voix portera.  C’est comme ça.

Donc, lorsque nous sommes allés au cinéma pour la fête de Miss Dragon, pendant les vacances de la construction, les salles de bain étaient pleines à craquer. Place parfaite pour humilier sa mère.

Fiston, dans la cabine avec moi commence par annoncer trop fort:  « Faut que je fasse caca. » Bon, ça va j’ai l’habitude. Après plusieurs commentaire sur ses fonctions intestinales et la forme expulsée, Fiston me laisse la place. Continue à jaser, moi je continue de l’empêcher de toucher à tout.

Bon, ma visite aux toilettes est un peu plus longue qu’habituellement parce que c’est ce temps du mois. Mais je finis, par finir, je tire la chasse et fiston se retourne à ce moment là pour regarder le contenu.

Et s’exclame de sa voix la moins discrète possible en empruntant les expressions de ses soeurs :  Maman, c’est MA.LA.DE. il y a du ketchup dans la toillette!   Cette fois ci, j’ai même entendu les rires au travers la porte.

Mon fils, maintenant humiliateur niveau 2.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *